Les buveurs réguliers de sodas light en danger

Une étude américaine menée par des médecins américains révèle que les personnes buvant des sodas light de façon quotidienne augmenteraient leur risque de faire un accident vasculaire de 61%.

L’étude menée à New-York par le Dr Hannah Gardener, épidémiologiste à la faculté de médecine de l’Université de Miami,dans le cadre du projet “Northern Manhattan Study”, a de quoi faire trembler les consommateurs réguliers de sodas light. Les consommateurs quotidiens de ce type de boissons auraient en effet 61% plus de risque d’avoir un AVC que les non-consommateurs de sodas. Pour le Dr Gardener, si les résultats de cette étude menée auprès de 2.564 personnes “sont confirmés par d’autres études futures, ils indiqueront que le soda light n’est pas le meilleur substitut aux boissons sucrées pour réduire les risques cardiovasculaires“.

Risque accru de 48%

Pour mener à bien cette étude, les chercheurs ont diviser les volontaires en sept groupes en fonction de la quantité et du type de soda consommé. Sur la période de suivi, soit 9,3 ans, 559 accidents vasculaires ont été recensés. Les chercheurs ont également tenu compte des autres facteurs de risques comme le surpoids, les antécédents de maladie cardiaque, et dans le groupe constitués des buveurs réguliers de soda light, l’accroissement du risque cardiovasculaire était encore de 48%.

Toujours dans le cadre du projet NOMAS, une autre étude révèle que la consommation excessive de sel est également étroitement liée à une forte augmentation des attaques cérébrales ischémiques.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter