Gaz : les projets d’exploration de Total inquiètent

Alors que Total attend des partenaires pour pouvoir explorer la France à la recherche de gaz de schiste, un tel projet continue de susciter de nombreuses inquiétudes, notamment dans le camp des écologistes.

Total est actuellement à la recherche de partenaires pour explorer la France à la recherche de gaz de schiste. Selon le pétrolier, un site identifié à “haut potentiel“, non loin de Montélimar, permettrait de récupérer des volumes représentant 10 ans de consommation de gaz en France. Mais, le projet fait de plus en plus polémique, notamment chez les écologistes qui, rejoints par une partie de la gauche, craignent de nouvelles pollutions liées à cette activité.

Interpellée sur le sujet par le président socialiste du conseil général de l’Ardèche, Pascal Terrasse, Nathalie Kosciusko-Morizet répondait hier qu’il “n’est pas question pour la France d’exploiter le gaz de schiste avec des techniques dangereuses pour l’environnement“. La ministre qui admet que les inquiétudes autour de ce projet sont “légitimes et grandissantes“,  souhaite toutefois rassurer les sceptiques. “Vous pouvez compter sur ma vigilance pour que nous ne voyions pas en France le type de paysage désolé auquel une exploitation sans retenue et sans contrainte environnementale a conduit les Etats-Unis“.

Attention aux faucheurs de foreuses !

Mais, pour Jean-Jacques Queyranne, le président PS de la région Rhône-Alpes, les assurances de la ministre de l’Environnement ne suffisent pas. “Au vu des résultats d’exploitation en cours dans d’autres pays, la dangerosité écologique et environnementale est avérée” écrit-il dans un courrier adressé au ministère. Les secrétaires à l’écologie et à l’énergie du parti socialiste, Laurence Rossignol et Aurélie Filipetti, accusent de leur côté le gouvernement d’entretenir le flou autour de cette question.

Particulièrement remontée, Michèle Rivasi, députée européenne EELV, lance même la révolte. “Il y a eu des faucheurs d’OGM, il va y avoir des faucheurs de foreuses“, annonçait-elle hier à Montélimar lors d’une réunion d’information sur le sujet.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter