Nicolas Hulot ira, ira pas…

Nicolas Hulot réfléchit encore à son implication éventuelle dans la prochaine campagne des écologistes pour l’élection présidentielle de 2012. C’est dans le cadre de cette réflexion qu’il a déjà rencontré plusieurs cadres du mouvement écologiste dans une péniche amarrée devant l’Assemblée nationale. De là à y voir un symbole de son entrée en politique…

C’est donc dans la péniche de son ami Gérard Feldzer, conseiller régional Europe Ecologie-Les Verts d’Ile-de-France, amarrée devant l’Assemblée nationale, que Nicolas Hulot rencontre depuis Noël des cadres du mouvement écologiste français. Pour Christophe Rossignol, conseiller régional du Centre, l’implication de l’animateur dans la future campagne électorale des écologistes ne fait plus de doute. Dans un appel cosignés par 70 élus et cadres écologistes, il affirme “Nicolas Hulot est des nôtres“! et juge “légitime” son éventuelle candidature.

Une décision prise à 90%

Pour Yves Cochet, lui même “candidat à la candidature”, Nicolas Hulot aurait  “à 90%” déjà pris sa décision et affirmait hier à l’issue de la présentation des v?ux de Cécile Duflot à la presse que “s’il décide de se présenter, je retirerai immédiatement ma candidature“. “Hulot possède un vrai potentiel, ce serait dommage de ne pas l’utiliser“, ajoute-t-il.

Si une éventuelle implication de l’animateur télé semble satisfaire beaucoup de monde chez EELV, l’histoire ne dit pas comment Eva Joly, candidate elle aussi à la candidature, accueille cet engouement. De son côté, la secrétaire nationale du parti, Cécile Duflot reconnait “avoir eu des contacts directs” avec Nicolas Hulot, l’amenant à penser que ce dernier a “évolué sur son positionnement par rapport à l’engagement politique“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter