Déchets marseillais : Alexandre Guérini en garde à vue

Une vague d’interpellations est intervenue hier matin dans le cadre de l’enquête sur l’attribution des marchés publics de déchets dans les Bouches-du-Rhône. Une vingtaine de personnes a été entendue pour certaines gardées à vue, dont le frère du président du conseil général des Bouches-du-Rhône, Alexandre Guérini.

L’enquête menée à Marseille dans le cadre d’une information judiciaire ouverte contre X en 2009 suite à une dénonciation anonyme, porte sur des fraudes présumées dans la passation de marchés publics de déchets, sur des soupçons de trafic d’influence, prises illégales d’intérêts dans l’attribution de marchés. Dans le cadre de cette enquête le juge Charles Duchaine a interpellé et gardé à vue hier, Alexandre Guérini, frère de Jean-Noël Guérini, président PS du conseil général des Bouches-du-Rhône.

Alexandre Guérini est entendu en tant que responsable de plusieurs entreprises spécialisées dans le traitement des déchets dans la région. Patron de SMA Environnement et de SMA Vautubière, le chef d’entreprises marseillais exploite deux décharges dans les Bouches-du-Rhône, à La-Fare-les-Oliviers et à La Ciotat.

Sur les vingt personnes interpellées hier par la section de recherche de Marseille dans le cadre de cette affaire, le juge Duchaine a ordonné la garde à vue de cinq d’entre elles. Outre Alexandre Guérini, Philippe Rapezzi qui occupe diverses fonctions de direction dans les sociétés Guérini, et trois fonctionnaires de la communauté urbaine et de la communauté d’agglomération d’Aubagne dont Michel Karabadjakian, directeur adjoint de la communauté urbaine en charge de la propreté depuis février 2010, ont été gardés à vue.

Guérini démissionne de l’ensemble de ses mandats sociaux

Dans le cadre d’une interview donnée en juin dernier, Alexandre Guérini s’était déclaré victime d’un “réglement de compte politique” et demandait alors à être entendu par le juge. Il reprochait à ses détracteurs de vouloir atteindre son frère à travers lui.

Anticipant ces ennuis judiciaires, Alexandre Guérini a choisi de démissionné de l’ensemble de ses mandats sociaux dans les sociétés SMA Environnement et SMA Vautubière le 10 novembre dernier, abandonnant même la Présidence de la société SMA Médias, qu’il venait de créer. C’est notamment Gilles Pascal et Philippe Rappezzi, ses bras droit, qui remplaceront Alexandre Guérini à la direction de ses sociétés.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter