Régimes amaigrissants : attention danger !

A l’approche comme au lendemain des fêtes de Noël et de leurs excès, beaucoup sont attirés par les régimes miracles. L’Agence française de sécurité sanitaire, alimentation, environnement et travail alerte aujourd’hui sur les effets néfastes des régimes amaigrissants. Ils engendreraient à peu près tous d’importants déséquilibres et ne seraient donc pas sans risques sur la santé.

Après avoir passé au crible une quinzaine de régimes stars tels que le régime Dukan, Atkins, Cohen, Montignac, Fricker, Weight Watcher ou encore divers régimes détox, l’Anses révèle dans un rapport publié aujourd’hui que la grande majorité d’entre-eux entraineraient d’importants déséquilibres en macronutriments, vitamines et minéraux. Ils ne seraient donc pas sans risque pour la santé.

Pour une grande majorité de ces régimes, les apports en protéines sont nettement supérieurs à la moyenne, idem pour les apports lipidiques dans les régimes Atkins ou encore Chrononut, alors que les apports en fibres sont dans les 3/4 des cas inférieurs aux apports nutritionnels conseillés, ANC.

Risques de fracture, et cancer colorectal

Chez les femmes, des carences en fer sont très souvent détectées. De même, les régimes Mayo ou la phase 2 du régime Montignac apporte un déficit de calcium, contrairement à certaines phases du régime Dukan qui en propose deux fois plus que les ANC. S’agissant des vitamines, des carences en vitamines C sont à noter chez Fricker, là où Dukan 2 et 3 explose le taux de vitamine D recommandé.

Ces déséquilibres ne sont donc pas anodins et exposent la personne au régime à certains risques. Ainsi, la diminution de la masse minérale osseuse ou encore des risques plus élevés de fracture ont été rapportés. Il existe également un risque de produire des calculs biliaires lorsque l’on suit un régime très hypocalorique, ou encore de cancer colorectal en cas de régime pauvre en glucides complexes et fibres.

95% des régimes inefficaces sur le long terme

Le Dr Lecerf, qui a mené l’équipe de médecins de l’Anses chargée de rédiger ce rapport, va même plus loin aujourd’hui dans le Parisien. Il estime que “dans 95% des cas, il y a reprise de poids après le régime“. Pire encore, selon lui, “chaque régime est moins efficace que le précédent, et la reprise de poids est plus importante“.

Rien ne peut remplacer en termes de santé une alimentation équilibrée, diversifiée“, conclut l’Anses dans son rapport. Pour les personnes obèses en réelle difficulté, la prise en charge des problèmes de poids doit être prise en charge par des spécialistes.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter