Nucléaire : révision obligatoire pour les trentenaires d’EDF

Les réacteurs nucléaires d’EDF commencent à prendre de l’âge et après la frénésie nucléaire des années 80, arrive maintenant l’heure du check-up. Après trente années d’exploitation, six d’entre eux vont être soumis à la visite décennale des experts de l’ASN, ce qui sous-entend aussi six réacteurs au repos.

Dans son édition d’aujourd’hui, Les Echos s’intéressent au bon suivi du parc nucléaire français. En effet, après la frénésie nucléaire des années 80 qui avaient vu la mise en service de pas moins de quinze centrales nucléaires entre 1980 et 1981, arrive désormais l’heure du check-up. En effet, la loi française prévoit qu’une centrale nucléaire doit être soumise à une visite décennale au terme de laquelle l’Autorité de Sureté Nucléaire décidera ou pas de la remise en service pour dix années supplémentaires.

Ainsi, pour six réacteurs nucléaires de 900 mégawatts du parc nucléaire d’EDF, l’heure de la viste arrive, ainsi que pour trois autres réacteurs plus puissants qui devront se soumettre à la visite des dix et vingt ans. Ainsi ces contrôles engendrent l’arrêt de 9 des 58 réacteurs nucléaires français, et ce, durant 90 à 100 jours. “Cette avalanche de chantiers représente un tour de force pour EDF, réputé pour dépasser systématiquement ses durées d’arrêts de tranche” précisent Les Echos.

Face à ce défi technologique, Henri Proglio a préféré retarder à l’année prochaine l’arrêt décennal du second réacteur du Tricastin, initialement prévu fin 2010. Une initiative qui vise à permettre au système électrique français de passer l’hiver sans problèmes d’approvisionnement.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter