La Lyonnaise double Veolia à Strasbourg

La station d’épuration de La Wantzenau à Strasbourg vient de passer des bras de Veolia à ceux de la Lyonnaise des Eaux. C’est en effet en toute discrétion que la filiale de Suez Environnement, associée à Degremont a ravi le marché au nez de son concurrent direct.

La grande majorité des effluents produits par la Communauté urbaine de Strasbourg seront donc désormais traités par la société Valorhin, fruit de l’association entre la Lyonnaise des Eaux et Degrémont.  Emmanuel Croc, directeur régional de la Lyonnaise, confie aux Echos que cette association répond au souhait de sa société de “mettre en jeu tout le savoir-faire du groupe, compte-tenu des enjeux de ce très gros contrat“, qui porte sur le traitement de 30 millions de m3 par an sur huit ans.

La Lyonnaise a donc emporté la mise non seulement grâce à ses arguments tarifaires mais également grâce à de sérieux arguments techniques. Ainsi Emmanuel Croc explique “notre dossier a mis en avant nos capacités à valoriser la totalité des sous-produits de l’épuration, c’est-à-dire les cendres des fours d’incinération et les résidus de fumée. Nous avons également monté une filière d’insertion sociale en créant une plantation de 10.000 sapins destinés aux marchés de Noël“.

Un million d’euros de recettes supplémentaires

Par ailleurs, des économies de CO2 promettent d’être réalisées grâce à l’amélioration du méthaniseur, permettant ainsi de doubler la production de biogaz. L’électricité produite par cette nouvelle source d’énergie sera enfin revendue à partir de fin 2012 et pourrait alors engendrer de nouvelles recettes estimées à 1 million d’euros.

Du point de vue du particulier, le changement sera positif d’une point de vue économique. Le tarif du prix moyen du mètre3 traité devrait en effet baisser de 30%.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter