Economies d’énergie : 16 grandes entreprises françaises s’engagent

Seize grandes entreprises françaises, représentant 2 millions d’employés dans le monde, ont présenté hier  matin, en présence de Jean-Louis Borloo, leur engagement à améliorer l’efficacité énergétique de leurs bâtiments tertiaires.

Cet engagement, initié par l’association EpE (Entreprises pour l’Environnement), se traduit par la signature du Manifeste pour l’efficacité énergétique des bâtiments du World Business Council for Sustainable Development (WBCSD). Les dirigeants d’Air France, AXA, BeCitizen, BNP Paribas, Caisse des Dépôts, Ciments Calcia, EDF, Eiffage, GDF-Suez, Lafarge, La Poste, RATP, Saint-Gobain, Schneider Electric, Société Générale et Solvay se sont ainsi engagés à définir et mettre en ?uvre un programme d’actions concrètes et mesurables pour réduire les consommations d’énergie de leurs bâtiments tertiaires.

Cette démarche illustre la dynamique actuelle du Grenelle Environnement, notamment dans le domaine de l’efficacité énergétique du bâtiment : 130 000 éco-prêts à taux zéro accordés, rénovation programmée de 45 000 logements sociaux, très fort développement des « Bâtiments Basse Consommation », retrait de la vente des systèmes d’éclairage les plus consommateurs d’énergie, audit énergétique de tous les bâtiments de l’État, ?

Cette dynamique s’accélère encore par la mise en ?uvre des mesures prévues par la loi « Grenelle 2 » adoptée en juillet 2010 : mise en place du Bail Vert, généralisation des contrats de performance énergétique, affichage de la performance énergétique dans les annonces immobilières, ?

Dynamisme, ambition et innovation

Jean-Louis Borloo se félicite de cette orientation prise par les entreprises françaises. “La France est aujourd’hui considérée comme le pays le plus dynamique, le plus innovant et le plus ambitieux en matière de réduction des consommations d’énergie des bâtiments, qui représentent plus de 40% de la consommation totale d’énergie. Je félicite les entreprises qui s’engagent aujourd’hui pour réduire leurs consommations d’énergie : il s’agit d’une nouvelle contribution significative au Grenelle Environnement”.

Le ministre de l’Environnement a également profité de l’occasion pour annoncer l’ouverture d’une concertation avec l’ensemble des acteurs concernés pour définir d’ici fin 2011, secteur par secteur et en tenant compte de chaque situation particulière, les objectifs de réduction des consommations d’énergie des bâtiments tertiaires à l’horizon 2020, comme le prévoit la loi « Grenelle 2 ». Cette concertation sera menée par Philippe Pelletier, à qui le gouvernement a confié la mission d’animer le Plan Bâtiment du Grenelle Environnement.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter