Deux millions et demi d’amende pour Monsanto

Selon l’information révélée ce week-end par le quotidien Le Monde, le géant américain de la semence OGM, Monsanto, vient d’être condamné par l’Agence américaine de protection de l’environnement, l’EPA, à une amende de 2,5 millions de dollars pour vente non autorisée de coton génétiquement modifié.

Entre 2002 et 2007, Monsanto aurait distribué dans deux régions du Texas deux variétés de coton génétiquement modifié pour résister aux insectes, le Monsanto Bollgard et Bollgard II. Or, dans ces régions, l’EPA a spécifiquement interdit la culture du coton génétiquement modifié pour produire son propre pesticide. Elle craint en effet que des insectes deviennent résistants à ces produits.

1.700 infractions constatées

Le Bollgard et Bollgard II contiennent des agents protecteurs incorporés considérés comme des pesticides au regard de la loi de 1947. La firme se devait donc de contrôler la distribution de ces graines et d’imprimer certaines mises en garde sur les notices et manuel d’utilisation, à l’usage des régions où la législation interdit ce type de cultures. En 2007, Monsanto a alors fait savoir à l’EPA qu’elle avait distribué des graines interdites dans certaines régions soumises à restriction. Ce sont ainsi 1.700 infractions qui ont été constatées.

Le groupe agro-chimique se voit donc condamné au paiement d’une amende de 2,5 millions de dollars pour avoir vendu ces graines et ne s’être pas conformé aux règles en vigueur au Texas. Via cette sanction, l’EPA a voulu faire savoir que  “quand une société viole la loi en distribuant des pesticides mal étiquetés, l’EPA réagit“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter