Marée noire : BP pompe mais ne stoppe toujours rien

Responsable de la marée noire qui sévit actuellement dans le golfe du Mexique, BP annonçait hier avoir réussi à pomper un cinquième des 5.000 barils de pétrole qui s’échappent chaque jour de sa plate-forme de forage détruite.

A défaut d’avoir trouver une solution pour stopper la fuite de pétrole responsable de la marée noire dans le golfe du Mexique, le britannique BP se contente pour l’heure de contenir le flot de pétrole qui s’échappe chaque jour. Si le groupe annonce avoir réussit à siphonner un cinquième du pétrole qui s’échappe chaque jour, il espère encore pouvoir stopper net l’hémorragie.

Selon le directeur général délégué de la compagnie britannique, Doug Suttles, interrogé par CNN, “cela ne fait que contenir le flot. Dans la semaine, nous espérons avant la fin de la semaine, nus tenterons d’arrêter l’ensemble de la fuite“. Après l’échec du couvercle géant, et l’appel au public de la recherche d’une solution miracle, BP mise actuellement sur l’injection d’une boue particulièrement compacte sur le site, ce qui pourrait former une barrière empêchant l’écoulement du pétrole.

Des problèmes de sécurité

Dans le même temps, BP qui continue de revêtir le costume du méchant aux Etats-Unis, fait l’objet de nouvelles accusations. Ainsi, un responsable du ministère américain du travail, dont les propos ont été repris par le Financial Times de Londres, accuse la compagnie d’avoir de “gros problèmes de sécurité systématiques” dans ses raffineries.

Les dirigeants de BP font bonne figure. Ils disent qu’ils veulent améliorer la sécurité mais cela ne se traduit pas toujours dans les raffineries. Ils ont toujours un problème de sécurité systématique” explique ce fonctionnaire dans le quotidien.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter