CLIMAT – Tous contre Allègre et Courtillot

Haro sur les climato-sceptiques. Plus de 400 chercheurs en sciences du climat viennent d’adresser un appel à Valérie Pécresse et aux hautes instances françaises de la science, pour les inviter à prendre position sur les “accusations mensongères” dont ils s’estiment victimes par diverses personnalités qui critiquent leurs travaux.

Adressé à Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, aux présidences du CNRS, de l’Académie des sciences et des principaux organismes publics de recherche, cet appel désigne nommément les deux chercheurs Claude Allège et Vincent Courtillot (voir interview de Vincent Courtillot sur Enviro2B), comme les principales personnalités qui nuisent à la crédibilité de leurs travaux. Si la présidence du CNRS n’a pas souhaité réagir, la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche a exprimé “toute sa confiance aux chercheurs en sciences du climat” en indiquant avoir saisi l’Académie des sciences de “l’organisation d’un débat scientifique serein, arbitré par les pairs” sur la question climatique.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter