Déconvenue pour EDF Energies Nouvelles

La filiale d’EDF spécialisée dans les énergies renouvelables voit son plus grand projet de l’année capoter. L’installation d’un parc  de 134 éoliennes à Lakefield dans le Minnesota, est fortement remise en question.

Le contrat d’installation d’un parc de 134 éoliennes à Lakefield par EDF Energies Nouvelles, d’une valeur de 400 à 500 millions d’euros, avait été conclu en juillet 2009. Le méga projet américain est désormais très hypothétique pour le groupe français.

Indiana Power and Light, la compagnie locale d’électricité qui devait racheter la production des éoliennes a décidé de résilier de façon unilatérale ce contrat le 1er mars dernier, et ce, “sans en expliquer les raisons” explique-t-on chez EDF EN.  Philippe Crouzat, directeur financier d’EDF EN confiait vendredi à l’AFP, “on leur a écrit à deux reprises en leur demandant de justifier leur position et ils ont refusé. C’est la première fois que quelque chose de ce type arrive“.

Victime de la crise

Selon les observateurs, la crise économique qui frappe  plus particulièrement les états industriels du Midwest des Etats-Unis serait à l’origine de cette volte-face de l’électricien américain. La demande d’électricité a baissé de 4,3% aux Etats-Unis entre novembre 2008 et novembre 2009, et de 14,6% dans l’Indiana. les cours de l’électricité ayant chuté, IPL craignant de perdre de l’argent en poursuivant le projet avec le français.

La filiale d’EDF EN va désormais étudier “la meilleure façon de faire valoir ses droits et son préjudice dans le cadre du contrat“, et précise que la construction de ce parc n’avait pas encore débuté et que cet épisode n’aura aucun impact sur les objectifs du groupe. Toutefois, l’électricien français avait déjà commandé les 134 turbines nécessaires à la construction du parc à General Electric.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter