EDF dément l’augmentation annoncée de ses tarifs

Alors que le quotidien économique Les Echos affirme ce matin qu’EDF envisagerait une augmentation de ses tarifs de l’ordre de 24% entre 2010 et 2015, la direction du groupe a aussitôt démenti l’information.

Selon l’information révélée ce matin par Les Echos, les pouvoirs publics auraient reçu de la direction d’EDF un projet non chiffré dans lequel le groupe demande une augmentation à moyen terme des tarifs d’électricité aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels. Le quotidien précise même que “selon le projections internes, le groupe envisage une hausse du tarif bleu (payé par les clients résidentiels) de l’ordre de 24% entre 2010 et 2015 pour financer ses investissements“.

La direction d’EDF aurait moyennement apprécié le projet de loi sur la nouvelle organisation du marché de l’électricité dévoilée la semaine dernière. Réclamant depuis longtemps plus de “visibilité” sur les prix, le groupe d’Henri Proglio souhaiterait pouvoir y voir plus clair sur l’évolution des tarifs de l’électricité dans les prochaines années. Question sensible et politique, la hausse des tarifs de l’électricité représente un enjeu majeur pour EDF, un groupe très endetté, et qui va devoir faire face dans les prochaines années au renouvèlement complet de son parc nucléaire.

La jurisprudence Gadonneix

EDF a alors  démenti “catégoriquement” l’information selon laquelle il aurait fait au gouvernement une demande d’augmentation de ses prix, et n’a pas souhaité faire d’autre commentaire. Pour rappel, l’été dernier, Pierre Gadonneix alors patron d’EDF, avait demandé publiquement une augmentation de 20% des tarifs d’électricité afin de financer les lourds investissements du groupe français. Cette sortie médiatique lui avait coûté sa place.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter