Strasbourg reçoit sa première Prius hybride rechargeable

Prius rechargeableLors d’une cérémonie très officielle à Tokyo, Toyota a remis hier à Roland Ries, le maire de Strasbourg, les clefs de la première Prius hybride rechargeable nouvelle génération destinée au continent européen. Cet événement marque le début d’une démonstration à grande échelle, menée de manière partenariale par Toyota, EDF, la Ville et la Communauté urbaine de Strasbourg, qui inclura une centaine de Véhicules Hybrides Rechargeables (VHR).

Ce projet s’intègre dans un programme de leasing limité de VHR en Europe, qui verra Toyota fournir environ 200 véhicules à une sélection de clients publics et privés dans plus de dix pays européens dont la France, la Grande-Bretagne, le Portugal, les Pays-Bas et l’Allemagne. “La technologie hybride rechargeable est un élément essentiel dans notre progression vers la mobilité durable“, a expliqué Takeshi Uchiyamada, vice président exécutif de Toyota Motor Corporation. “Basé sur la motorisation ‘full hybrid’ de Toyota, le VHR représente aujourd’hui la solution la plus pratique pour accroître l’utilisation de l’électricité dans l’automobile. À présent, nous devons étudier la perception du public par rapport à cette nouvelle technologie, et nous sommes très heureux de compter la Ville de Strasbourg parmi nos principaux partenaires de ce projet ambitieux“.

A l’occasion de cet événement, le tout nouveau président d’EDF, Henri Proglio s’est réjouit d’une telle initiative. “Cette démonstration à Strasbourg est une triple première mondiale où seront expérimentés pour la première fois une centaine de VHR équipés de batteries lithium-ion et utilisant une infrastructure de charge innovante.”

Strasbourg, ville pionnière

Choisie par Toyota et EDF pour accueillir cette expérimentation sans précédent, Strasbourg confirme sa position de pionnière sur le terrain d’une mobilité durable, respectueuse de l’environnement” s’est félicité Roland Ries. “Les initiatives, entamées il y a plus de 20 ans, en faveur d’une mobilité durable se voient ainsi reconnues à l’échelle internationale. L’apparition de ces véhicules hybrides rechargeables nouvelle génération dans notre paysage urbain ouvre un nouveau chapitre dans notre politique des transports et prolonge avec pertinence les autres démarches mises en ?uvre auparavant dans la capitale européenne, tels que l’implantation du tram en 1994, le développement de l’Autopartage et la promotion du vélo ; autant de moyens qui contribuent à la réduction des gaz à effet de serre

Dans le cadre du Grenelle Environnement, ce projet a reçu le soutien des pouvoirs publics français au travers de l’aide financière du Fonds démonstrateur de recherche géré par l’Ademe. Ce projet a été retenu suite à l’appel à manifestation d’intérêt lancé par l’Agence sur la thématique des véhicules à faibles émissions de gaz à effet de serre.

Pour Toyota, ce programme fait partie d’un projet mondial incluant 600 Prius hybrides rechargeables, qui sera également déployé au Japon, aux Etats-Unis, au Canada et en Australie. L’objectif principal de Toyota est d’accélérer l’étude de la technologie et des performances des véhicules hybrides rechargeables. Pour EDF, il s’agit d’évaluer différentes solutions opérationnelles d’infrastructure de charge. L’enjeu commun est d’élargir la compréhension et l’acceptation des consommateurs, en préparation à une large commercialisation dans le futur.

Une centaine de points de charge

Pour cette démonstration, EDF, et notamment sa filiale Électricité de Strasbourg, participera, dans le cadre d’un partenariat technique et financier avec tous les acteurs concernés, à l’installation de plusieurs centaines de points de charge aussi bien au domicile des utilisateurs et dans les locaux des entreprises partenaires que dans les parkings et sur la voie publique. Certains véhicules utiliseront un système innovant de charge développé par EDF qui permet, tout en assurant la sécurité d’alimentation, la communication entre la prise et le véhicule, l’identification du véhicule et la facturation de l’énergie.

La Ville et la Communauté Urbaine de Strasbourg prendront 5 VHR en location, soutiendront l’installation de points de charge publics, et fourniront un subside à la société d’autopartage strasbourgeoise Auto’trement qui utilisera 3 VHR. Les autres véhicules seront proposés en location longue durée à divers partenaires institutionnels et entreprises privées.

Le meilleur des deux mondes

Le véhicule hybride rechargeable utilise la technologie hybride de Toyota avec un avantage additionnel : sa batterie peut être rechargée via une prise électrique. Le véhicule hybride rechargeable de Toyota représente “le meilleur de deux mondes” : sur de courtes distances, le VHR peut être utilisé comme un véhicule électrique pour une conduite silencieuse et sans émissions de CO2. Sur de plus longues distances, le VHR fonctionne comme un véhicule hybride conventionnel, apportant tous les avantages de la technologie hybride : émissions réduites, sobriété exemplaire et excellentes performances de conduite. Toyota estime que le véhicule hybride rechargeable atteindra une efficacité énergétique inégalée et par conséquence des niveaux d’émissions record ? par comparaison à tout autre véhicule largement commercialisé à grande échelle aujourd’hui. Basée sur la Prius troisième génération, la nouvelle Prius hybride rechargeable est équipée d’une batterie lithium-ion et rejette seulement 59g de CO2 par km en cycle mixte européen.

Dans le cadre du partenariat EDF Toyota, des tests routiers de véhicules hybrides rechargeables ont débuté en France dès l’automne 2007 et ont été étendus au Royaume-Uni en 2008.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter