Chantal Jouanno voit une issue positive à Copenhague

Chantal JouannoInvitée sur LCI ce matin, Chantal Jouanno  s’est montré optimiste quant à l’issue des négociations de Copenhague sur le climat. Si elle estime qu’un accord est toujours “possible” , elle souhaite toutefois que ce dernier soit “contraignant “.

La secrétaire d’Etat à l’Ecologie s’est donc montrée très optimiste ce matin sur LCI. Pour elle “il y a un vrai vent d’espoir aujourd’hui qui souffle avec la venue” de Barack Obama, mais aussi “avec les engagements des différents pays, du Brésil, de la Chine (…) On a une proposition qui est sur la table et qui n’a pas suscité d’ire. On est vraiment dans le bon chemin“.

“On souhaite un accord contraignant, avec la création d’une Organisation mondiale de l’environnement pour que les pays s’engagent vraiment, avec des engagements clairs, chiffrés, des pays industrialisés notamment, et des financements pour les plus pauvres” poursuit la secrétaire d’Etat qui veut croire en une issue positive des négociations. “On aura un accord contraignant. On ne va pas sortir quelque chose de mou“. Et, à l’issue du sommet “on aura un texte de sept pages, grosso modo, qui va engager les Etats, qui vont le traduire ensuite dans un traité dans les six mois“.

Sur la question de l’organisation mondiale de l’environnement souhaitée par la France, Chantal Jouanno explique que cette entité devrait fonctionner sur le même modèle que l’OMC, avec pour mission de “surveiller les émissions des différents pays et ensuite les obliger à différentes actions si jamais ils ne respectent pas leurs engagements“. Il ne faut pas retombé dans les mêmes travers que Kyoto. “Le drame de Kyoto, c’est qu’il y a eu beaucoup de pays signataires et qu’en réalité, les pays qui respectent leurs engagements, il y en a très peu” conclut la secrétaire d’Etat à l’Ecologie.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter