OGM : 86 faucheurs volontaires mis en examen

OGMQuatre-vingt-six faucheurs volontaires ont été mis en examen  à Marmande pour destruction volontaire après le fauchage en 2006 d’un champs de maïs transgénique à Grézet-Cavagnant, Lot-et-Garonne. Ces faucheurs s’étaient dénoncés eux-même à la justice.

Pour rappel, le 2 septembre 2006, 300 personnes venues de toute la France avaient fauché 15 hectares de maïs OGM commercial chez Claude Menara, agriculteur. Trois jeunes hommes avaient été interpelés puis condamnés à trois mois d’emprisonnement avec sursis et à 1500 euros d’amende.

Mais, le jour du fauchage, les 180 personnes présentes avaient déclaré par écrit avoir détruit le maïs. Après le jugement, Claude Ménara avait décidé de porter plainte nominalement contre José Bové, Joël Bach et Guy Kastler, identifiés ce jour-là, mais aussi contre chaque signataire. Régulièrement depuis le printemps donc, des journées entières d’auditions ont lieu à Marmande.

Le plus grand procès en nombre

A la fin de cette nouvelle vague d’auditions, la juge en charge du dossier a décidé de mettre en examen 86 d’entre-eux pour destruction volontaire en réunion. Les trois autres auront le statut de témoins assistés au procès. Si la procédure va à son terme, elle débouchera sur “le plus grand procès en nombre de faucheurs volontaires“, a déclaré jeudi à Reuters Me Christine Etelin, avocate des “faucheurs“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter