Etats-Unis : les GES sont une menace pour la santé publique

Etats-UnisAlors que s’ouvraient hier les négociations sur le climat à Copenhague, l’Agence américaine de protection de l’environnement a qualifié les émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique de menace pour la santé publique.  Du fait de ce constat, l’EPA ouvre la voie à une régulation de ces émissions , une première pour les Etats-Unis qui n’ont jamais ratifié le protocole de Kyoto.

Une menace pour la santé publique, c’est ainsi que sont désormais considérées les émissions de gaz à effet de serre aux Etats-Unis. Une telle décision devrait alors permettre à Barack Obama de respecter ses promesses sur le climat et ce, même sur le Congrès s’y oppose. Ainsi, quelques heures à peine après l’ouverture des débats à Copenhague, les Etats-Unis marque un pas historique dans la lutte contre le réchauffement.

En effet, grâce à la signature de ce décret officiel,  “l’EPA est maintenant autorisée, et obligée, de faire des efforts raisonnables pour réduire les polluants à effet de serre” confie Lisa Jackson, la directrice de l’EPA au cours d’une conférence de presse. “Ces conclusions attendues de longue date scellent 2009 dans l’histoire comme l’année où le gouvernement des Etats-Unis a commencé à s’atteler au défi des émissions polluantes liées aux gaz à effet de serre“, ajoute-t-elle.

Ce décret va désormais permettre au gouvernement américain de prendre des mesures en faveur du climat, comme l’avait promis Barack Obama, sans passer par le Congrès, très divisé sur le sujet.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter