Grippe A : les étudiants en médecine appelés à la rescousse

Masque grippe AValérie Pécresse a annoncé hier que pour faire face à l’engorgement des centres de vaccination contre la grippe A, elle allait demander l’aménagement des horaires de élèves des facultés de médecine afin qu’ils puissent aider à la vaccination dans les centres.

Interrogée sur LCI hier, la ministre de l’Enseignement supérieur expliquait qu’elle allait donc “proposer effectivement aux présidents d’universités et aux doyens des facultés de médecine d’aménager les horaires des étudiants de façon à ce qu’ils puissent être plus nombreux pour aider dans les centres de vaccination et (…) augmenter l’amplitude d’ouverture des centres” de vaccination.

Les étudiants en médecine seront “réquisitionnés” et ne seront donc pas rémunérés pour leur aide. “Ils ont une mission de service public à accomplir, c’est un bon test pour eux, c’est une bonne expérience professionnelle que de voir la gestion d’une crise sanitaire“.

Reste à savoir si les Français déjà réticents à se faire vacciner dans de grands centres impersonnels, ne seront pas septiques quant à l’expérience et la capacité de diagnostic des ces élèves médecins. Face à cette interrogation, la ministre a souhaité préciser que les élèves sélectionnés ont “plusieurs années de formation, quatre ou cinq ans“, soit “plus qu’une infirmière diplômée“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter