Ouverture des marchés italiens de l’eau et des déchets

Italie 2Le Parlement italien a adopté la semaine dernière la loi libéralisant les marchés de l’eau, des déchets et des transports publics dans le pays. Ce texte vise a rattraper le retard de l’Italie vis à vis des règles communautaires en la matière.

Ce texte a rencontré une vive opposition dans les rangs de la gauche italienne, notamment le volet eau et assainissement qui représente un marché de 2,5 milliards d’euros. Selon les opposants du projet, la privatisation s’accompagnera d’une hausse des prix.

A l’inverse, le gouvernement de Berlusconi assure que cette concurrence aura pour conséquence une “diminution de la facture d’eau“. Par ailleurs, la loi permettra ainsi d’engager les 60 milliards d’euros nécessaires à la réhabilitation des réseaux.

2,5 millions d’Italiens en déficit d’eau

A l’heure actuelle, les réseaux italiens connaissent de nombreux dysfonctionnements. Ainsi, les fuites représentent une perte de 40% de l’eau potable. Par ailleurs selon Les Echos, 2,5 millions d’Italiens ne disposent pas de suffisamment d’eau pour leurs besoins quotidiens.

Concrètement, suite à l’adoption de cette loi, à partir de 2011, les régies municipales devraient disparaitre au profit d’opérateurs privés ayant été sélectionnés après appel d’offres.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter