Nucléaire : Proglio persiste et signe

Henri ProglioAprès avoir été remis en place par Christine Lagarde en fin de semaine dernière, Henri Proglio,  le nouveau patron d’EDF réaffirme ce matin dans un entretien accordé aux Echos ses ambition pour la filière nucléaire française jugeant que cette dernière doit se ranger derrière EDF.

Le 18 novembre dernier, Henri Proglio qui prend  aujourd’hui ses nouvelles fonctions à la tête de l’électricien français, préconisait dans le quotidien économique une ouverture du capital de réacteurs d’Areva ainsi qu’une refonte totale de la filière nucléaire française. Il avait alors été repris par la ministre de l’Economie et des Finances qui lui avait précisé que “chacun doit s’occuper de ses dossiers“.

Le tout nouveau patron d’EDF persiste et signe ce matin dans les Echos. “Je n’ai pas l’habitude du politiquement correct” confie-t-il dans un entretien accordé au quotidien économique. On voit bien que dans la configuration actuelle, la filière nucléaire ne fonctionne pas“. Il déplore également une certaine “pagaille” dans le secteur “en dispersant les compétences“.

Un seul produit en catalogue

Il souhaite alors qu’EDF reprenne la main et élargisse sa gamme de produits. “Connaissez-vous beaucoup d’entreprises disposant d’un seul produit en catalogue ? (…) Il y avait bien Ford et sa Ford T. Mais c’était il y a cent ans et lui au moins savait la construire et la vendre” ironise-t-il, faisant allusion aux retards accumulés par Areva dans la construction de ses EPR.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter