GDF Suez participe au renouveau du nucléaire britannique

Site nucléaire de Sellafield

Site nucléaire de Sellafield

Un consortium, composé de GDF Suez, Iberdrola  et Scottish and Southern Energy Plc, a acquis auprès de la Nuclear Decommissioning Authority  une option pour l’acquisition d’un terrain à Sellafield, au nord-ouest de l’Angleterre, en vue d’y construire une nouvelle centrale nucléaire. L’accord conclu hier porte sur un montant global de 70 millions de livres (option d’achat et exercice de l’option d’achat).

Situé dans le comté de Cumbrie sur la côté de la mer d’Irlande, Sellafield représente le principal complexe de l’industrie nucléaire en Grande-Bretagne. Anciennement dénommé Windscale avant un accident sur un des réacteurs du site, Sellafield comprend déjà de nombreuses installations réparties sur 10 km2, employant une dizaine de milliers de personnes.

Créé cette année, le consortium a pour ambition de participer au nouveau programme de développement nucléaire au Royaume-Uni. Des investissements significatifs sont nécessaires pour le remplacement des centrales nucléaires et des centrales au charbon en cours de démantèlement dans le pays. Ces investissements sont indispensables pour assurer la sécurité de l’approvisionnement en électricité du pays et atteindre ses objectifs de réduction des émissions de CO2. Le consortium s’est engagé à aider le Royaume-Uni à atteindre ces objectifs grâce à son expérience, ses ressources et ses compétences dans le domaine de l’exploitation et de la fourniture de centrales nucléaires.

Le consortium entend mettre en place une gestion de très haut niveau et souhaite, par conséquent, nouer des relations étroites et à long terme avec les collectivités locales. Il prévoit en outre de s’impliquer dans le projet visant à développer la vision de la « Côte cumbrienne » en matière d’énergie avec la construction de nouveaux réacteurs dans ce comté. En effet, cette région constitue une excellente localisation en raison de sa tradition et de son historique dans l’énergie nucléaire.

Le renouveau du nucléaire britannique

Le consortium va désormais préparer des plans détaillés en vue de la construction d’une nouvelle centrale nucléaire, sur ce site pouvant accueillir une puissance totale de 3,6 GW. Ces plans seront soumis à l’accord des autorités compétentes en matière de planification, avec l’objectif de pouvoir commencer la construction de la nouvelle centrale autour de 2015. Le consortium va enfin finaliser un plan réservant aux fournisseurs et aux personnels locaux une place de choix dans le nouveau développement à Sellafield.

Pour Paul Rorive, Directeur Corporate en charge des Activités nucléaires de GDF Suez, “GDF Suez dispose d’une expérience de 45 ans dans l’industrie nucléaire. L’acquisition du site de Sellafield confirme l’ambition du groupe de jouer un rôle majeur dans le renouveau du nucléaire à travers le monde et de faire face aux nouveaux défis énergétiques et environnementaux“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter