Agissons autrement avec nos déchets

déchetsLe ministère de l’Ecologie et l’Ademe ont lancé hier la nouvelle campagne de prévention et de sensibilisation autour de la réduction des déchets à destination du grand public, des entreprises et des collectivités locales.

Le Grenelle de l’environnement a fait de la réduction des déchets un axe prioritaire et fixé des objectifs très clairs. Ainsi, il prévoit la diminution de 7% par habitant pendant 5 ans, soit une diminution de plus de 5 kg par an et par habitant. Un objectif d’autant plus difficile à atteindre qu’en 40 ans, la production d’ordures ménagères a doublé.

Chacun d’entre nous produit aujourd’hui 590kg de déchets par an, répartis ainsi: 390 dans les poubelles et collecteurs, et 200kg dans les déchetteries.  Par ailleurs, chacun de nous pousse en moyenne 530 kg/an dans son chariot d’hypermarché, ce qui représente en bout de chaîne 73 kg de déchets par an. L’expérience a montré que le consommateur éco-responsable -qui pousse un chariot mini déchets- produit en moyenne 26 kg de déchets en moins, et en plus fait des économies. Le gain annuel est de l’ordre de 400 à 500?. Le consommateur est donc le maillon essentiel du processus de réduction. Ce processus commence en effet dans les magasins pour se poursuivre à la maison ou au travail.

Quand on voit les déchets qu’on produit… on a envie d’agir autrement!” C’est à partir de cette rhétorique non culpabilisante mais clairement incitative que se décline la campagne de mobilisation nationale sur 3 ans lancée par le ministère de l’Ecologie et l’Ademe. L’expérience prouve qu’un déchet n’est identifié comme tel qu’une fois devant la poubelle. La stratégie adoptée consiste donc à révéler les déchets potentiels avant. L’objectif de la campagne est donc à la fois de sensibiliser les Français sur l’urgence de la situation et sur la responsabilité et la capacité de chacun à agir.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter