Aquaviva, première station d’épuration “carboneutre”

CO2La première pierre d’Aquavia, première station d’épuration “carboneutre” au monde a été posée en fin de semaine dernière. Conçue selon la démarche HQE, cette station du bassin cannois sera construite par Suez Environnement dans le cadre d’un chantier vert sans nuisances pour les riverains.

Aquaviva traitera donc les eaux usées de 8 communes du bassin cannois. Conçue selon la démarche de Haute Qualité Environnementale (HQE), la future station d’épuration d’une capacité de 300 000 équivalents habitants représente une véritable prouesse technologique et environnementale.

Aquaviva présentera en effet un bilan carbone neutre. Les émissions de gaz à effet de serre propres à l’usine ne représenteront que 269 tonnes équivalents carbone par an (soit 90% de moins que l’actuelle station), qui seront entièrement compensées par différents procédés et technologies :
– Aquaviva sera équipée de 4 000 m² de panneaux solaires, ce qui représente l’un des plus grands projets de ferme solaire des Alpes-Maritimes,
– les boues issues du traitement des eaux usées seront séchées sur place puis conditionnées pour être valorisées comme engrais naturel en agriculture dans la région,
– après traitement, les eaux sortant de la station pourront être réutilisées (arrosage d’espaces verts, eaux de process d’Aquaviva?), ce qui participe de surcroît à l’économie de la ressource en eau du bassin de vie.

Une « offre verte »

Lyonnaise des Eaux propose systématiquement aux collectivités dans son « Offre verte » la réalisation de bilans carbone et des plans d’action associés. En effet, les services publics locaux représentent 15 % des émissions de gaz à effet de serre en France. Les services publics d’eau et d’assainissement sont les troisièmes services publics locaux les

plus émissifs après les établissements d’enseignement et ceux de l’administration générale. Depuis 2006, Lyonnaise des Eaux a déjà réalisé plus de 15 bilans carbone. L’entreprise s’est donné comme objectif de réduire de 10 à 50 % les émissions de gaz à effet de serre des ouvrages qu’elle gère pour le compte des collectivités et d’aider ces dernières à remplir les objectifs de leur Plan Climat.

Aquaviva s’inscrit dans l’offre Edelway de Suez Environnement qui vise à préserver les ressources naturelles, protéger la biodiversité et réduire les émissions de gaz à effet de serre et qui accompagne les collectivités locales qui sont les premières à relever les défis environnementaux du XXIe siècle.

Des performances  supérieures aux exigences européennes

Aquaviva utilisera des membranes d’ultrafiltration couplées à un réacteur biologique pour épurer les eaux usées. Cette technologie de traitement des eaux usées est la plus moderne au monde. Elle permet d’obtenir des rendements épuratoires supérieurs aux obligations réglementaires et garantit la qualité des eaux de baignade.

Par ailleurs, construite sur le site de l’actuelle station d’épuration, en bord de mer, Aquaviva sera parfaitement intégrée dans son environnement littoral et touristique, sans aucune nuisance olfactive, visuelle ou auditive. Les travaux se dérouleront dans le cadre d’un chantier vert avec une limitation des activités bruyantes, le nettoyage des camions avant la sortie de la zone? Le chantier aura lieu sur le site de l’actuelle station d’épuration.

Tout l’enjeu est de construire les nouveaux bâtiments sans perturber le fonctionnement de l’actuelle station. Lyonnaise des Eaux a donc établi un phasage des travaux pour remplacer, un par un, les différents ouvrages de la station pendant toute la durée du chantier jusqu’en 2012.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter