La Cour de Londres valide l’accord entre Trafigura et les victimes

trafigura_logoLe juge MacDuff a approuvé hier l’accord entre les plaignants ivoiriens représentés par le cabinet Leigh Day & Co et Trafigura, dans le dossier en class action dont avait été saisi le Tribunal de Londres.

Par cet accord désormais officiel, le juge et Leigh Day & Co., l’avocat conseil des plaignants, reconnaissent qu’aucun lien ne peut être établi formellement entre les slops du Probo Koala et les décès, les fausses couches, les naissances d’enfants mort-nés, les malformations ou autres maladies graves et chroniques. Plus de vingt experts indépendants auprès du Tribunal de Londres ont examiné minutieusement et pour la première fois ce dossier depuis l’incident du Probo Koala en août 2006.

Regrettable pollution

Pour sa part, Trafigura a toujours clairement reconnu que les slops du Probo Koala avaient une odeur extrêmement déplaisante tout en réfutant tout lien avec des morts ou des maladies graves. « La confirmation de l’accord ainsi que les commentaires du juge MacDuff nous innocentent totalement, confirmant ainsi notre position depuis le début de cette regrettable pollution » a déclaré Eric de Turckheim, Directeur de Trafigura.

Par ailleurs, la procédure en diffamation engagée par Trafigura contre Leigh Day & Co a également été clôturée. Par conséquent, Leigh Day & Co retire les commentaires faits sur son site web le 8 novembre 2006, publie la Déclaration Commune sur leur site web et s’engage à ne plus reprendre aucune des allégations à l’encontre Trafigura.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter