Les huîtres du Bassin d’Arcachon font de la résistance

huîtresUne nouvelle interdiction préfectorale frappe depuis mercredi, la vente d’huîtres et moules du Bassin d’Arcachon. En pleine saison estivale, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase, et les ostréiculteurs du Bassin ont décidé de passer outre cette décision.

Les professionnels contestent le “test de la souris” réalisé par les autorités, à l’origine de cette nouvelle interdiction. Ils affirment que leurs huîtres sont “excellentes” et continuent donc de proposer leur production dans les marchés et sur les terrasses estivales.

Côté consommateurs, la majorité fait confiance aux professionnels et les habitudes ne sont pas changées au marché du Cap Ferret où les touristes achètent sans crainte leurs huîtres. “C’est le rituel: vin blanc, pâté et huîtres avec les copains. Ces histoires de test, ça tourne à la rigolade. Ca n’est pas ça qui m’empêchera d’en profiter!” explique un touriste lillois.

Catherine Roux, qui occupait jusqu’à mercredi des responsabilités au bureau de la section conchylicole reste déterminée. “Le test sur le rat nous est refusé alors que la seule fois où il a été employé le résultat était négatif. Cette méthode est pourtant utilisée en Hollande pour exporter vers la France 60.000 tonnes de moules chaque année sans que l’Union européenne et la France y trouvent rien à redire. Nous avons proposé des solutions alternatives au test sur les souris sans jamais avoir été entendus” confie-t-elle à l’agence AP.

Garantir la sécurité sanitaire totale

Quant à Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture, il se défend. “Je suis aussi ministre de l’Alimentation, et ma responsabilité c’est de garantir une sécurité sanitaire totale aux consommateurs français“. A partir du moment où le test de la souris est positif, “nous prenons les décisions qui s’imposent pour garantir la sécurité sanitaire des consommateurs français“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter