Avant même sa présentation, la taxe carbone fait réagir

Michel RocardMichel Rocard, président de la commission sur la contribution climat-énergie, a recommandé hier de taxer l’utilisation des énergies fossiles afin de modifier  les comportements des Français. Toutefois, les modalités d’application envisagées suscitent déjà de nombreuses réactions, avant même la présentation officielle du rapport.

Selon des extraits de la version provisoire du rapport publiés par Les Echos, la taxe carbone prévue dans le projet de Michel Rocard serait de 32 euros pour chaque tonne de CO2 émise dès 2010 pour atteindre 100 euros en 2030. S’agissant du carburant, cette taxe carbone reviendrait à augmenter le prix du super sans plomb de 7,7 centimes et 8,5 centimes pour le gazole.

Si pour Michel Rocard, “il faut un signal qui change les comportements, l’objet n’est pas de martyriser les gens dans leur pouvoir d’achat“, la nouvelle ne réjouit guère  les les associations  écologistes ou de consommateurs. Pour “Sortir du nucléaire”, “Michel Rocard répond à l’attente principale de Nicolas Sarkozy sur ce dossier, c’est à dire favoriser l’industrie nucléaire“.

Cela risque de générer une fracture sociale pour les plus modestes

De son côté Valérie Letard, secrétaire d’Etat à l’Ecologie recommande la prudence quant à une éventuelle extension de la taxe à l’électricité. Selon elle, “cela risque de générer une fracture sociale pour les plus modestes“. Les Echos évoque toutefois l’éventualité d’une compensation pour les plus modestes. Elle pourrait être “basée sur l’éloignement” afin de ne pas pénaliser “les ruraux et les banlieusards qui utilisent beaucoup plus leur voiture“.

Quant aux associations de consommateurs, UFC-Que-Choisir évoque un “hold-up fiscal“. L’association préfererait voir instaurer un “chèque vert où l’ensemble des recettes est restitué aux consommateurs” les plus vertueux. Pour Yannick Jadot, chargé de mission pour Greenpeace et nouveau député européen Vert, cette “taxe carbone” est “socialement et fiscalement injuste en plus d’être écologiquement inefficace“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter