OGM : remise en cause de la fiabilité des tests européens

MaïsUne étude internationale publiée dans le International Journal of biological science remet en cause la fiabilité des tests de l’Autorité européenne de la sécurité aliomentaire et de la FDA dans l’évaluation des risques des OPGM et pesticides sur la santé.

L’article est signé de huit chercheurs internationaux. A la lecture de cet article, le Comité de recherche d’information indépendante sur le génie génétique présidé par Corinne Lepage précise que “les firmes d’OGM agricoles et les commissions d’évaluation négligent systématiquement les effets secondaires des OGM et des pesticides. Ceci est clairement illustré par l’EFSA et la FDA américaine qui ont évalué les OGM tant controversés du maïs Mon 863 ou Mon 810 “.

Le Crii-gen ajoute qu’il ressort de cette étude “une importante sous-estimation des signes initiaux de maladies comme les cancers, maladies hormonales, immunitaires, nerveuses ou de la reproduction, entre autres“. Il ajoute par ailleurs, que “les crises sanitaires pourraient s’avérer plus importantes que les crises financières internationales par manque de transparence des autorités de contrôle “.

Publication systématique réclamée

Gilles-Eric Seralini, un des huit auteurs de cet article, président du conseil scientifique du Crii-gen confie à l’AFP, “nous réclamons la publication systématique des résultats de ces tests que nous n’avons pu obtenir qu’au cas par cas en saisissant la justice “.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter