Ca se complique pour EDF et Constellation Energy

Constellation EnergyIl était écrit que le rachat de Constellation Energy serait compliqué. Il l’est, et de plus en plus. La justice américaine vient de porter un nouveau coup à EDF et son opération de rachat du groupe énergétique du Maryland.

Le feuilleton de ce rachat à épisodes continue. Après avoir bataillé ferme pour réussir à arracher le producteur américain d’énergie des griffes du célèbre milliardaire Warren Buffet, EDF est embourbé dans un imbroglio juridique qui retarde sérieusement son opération.

Les autorités du Maryland avaient indiqué vouloir contrôler si ce projet franco-américain était “dans l’intérêt public”. Constellation Energy avait fait appel en justice, à la suite de cette décision de la commission des services publics du Maryland (PSC) de s’arroger un droit d’approbation préalable à cette opération. La justice américaine vient de refuser d’étudier cet appel. Un refus qui retarde encore un peu plus cette opération, et surtout, suspend l’avenir de cette opération au bon vouloir des juges de la commission du Maryland.

Comme chez EDF, du côté de Constellation Energy, on est évidemment déçu : “Nous sommes déçus aujourd’hui par la décision du tribunal de Baltimore. Il ne s’agit pas d’une décision finale sur le fond de notre appel. Le juge a déterminé que l’appel de Constellation Energy est prématurée et devrait être réexaminée“. Pour les dirigeants de l’énergéticien américain, dans cette affaire, “il existe un réel danger de déni de justice“.

Le temps presse

Car le temps presse pour Constellation Energy, qui invoque la nécessité de réaliser au plus vite l’opération avec EDF afin de faire face aux échéances du groupe, comme celles liées aux nouvelles installations nucléaires de Calvert Cliffs. L’américain affirme que son avenir dépend du soutien de son nouvel actionnaire français, pour financer ses projets et espère que l’Etat du Maryland comprenne mieux l’intérêt économique, environnementale et sociale en termes d’emplois, de cette opération.

Pour rappel, après une lutte féroce avec le milliardaire Warren Buffet, EDF avait annoncé en décembre dernier l’acquisition pour 4,5 milliards de dollars d’environ 50% des activités nucléaires de Constellation Energy.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter