Les eaux de baignade europ�ennes conformes aux normes d’hygi�ne

vague_merLe rapport annuel sur les eaux de baignade pr�sent� hier par la Commission europ�enne et par l’Agence europ�enne pour l’environnement montre qu’en 2008 la grande majorit� des sites de baignade � travers l’Union europ�enne �taient conformes aux normes d’hygi�ne communautaires.

En effet, au cours de la saison baln�aire en question, pr�s de�96�% des zones de baignade en eaux c�ti�res et�92�% des sites am�nag�s dans les rivi�res et les lacs r�pondaient aux normes minimales. Le rapport fournit des informations utiles sur la qualit� des eaux � l’intention des millions de personnes qui fr�quentent chaque �t� les plages europ�ennes.

Stavros�Dimas, membre de la Commission charg� de l’environnement, juge que “le haut niveau de qualit� des eaux de baignade est � la fois essentiel au bien-�tre des citoyens europ�ens et fondamental pour l’environnement, quel que soit d’ailleurs le type de masse d’eau envisag�. Je me f�licite de voir que la qualit� globale des eaux de baignade s’am�liore partout dans l’Union“.

Pour Jacqueline�McGlade, Directeur ex�cutif de l’Agence europ�enne pour l’environnement, “les sources d’informations telles que ce rapport et nos outils de consultation en ligne offrent non seulement aux citoyens la possibilit� de v�rifier la qualit� des eaux de baignade dans leur commune ou sur leur lieu de vacances, mais leur permettent �galement de s’impliquer davantage dans la protection de l’environnement qui les entoure“.

Une tendance � long terme

Chaque �t�, des millions d’Europ�ens affluent vers les plages pour y profiter du soleil et s’adonner aux joies de la baignade dans des eaux rafra�chissantes et propres. Afin d’aider les Europ�ens � choisir leur plage en connaissance de cause, la Commission publie chaque ann�e un rapport sur la qualit� des eaux c�ti�res et int�rieures, bas� sur les donn�es r�unies par les �tats membres concernant les plages situ�es sur leur territoire. Cette ann�e, c’est l’Agence europ�enne pour l’environnement (AEE) qui s’est charg�e de la r�daction de ce rapport; elle a �galement mis en ligne sur son site internet des cartes et des tableaux contenant des informations d�taill�es sur des zones de baignade d�termin�es.

En�2008, 75�nouveaux sites sont venus s’ajouter � la liste des zones de baignade faisant d�j� l’objet d’une surveillance. Sur les�21�400 zones de baignade contr�l�es en�2008 dans l’Union europ�enne, deux tiers �taient situ�es sur le littoral et le reste le long de lacs et de rivi�res. C’est en Italie, en Gr�ce, en France, en Espagne et au Danemark que l’on trouve le plus grand nombre de sites de baignade en zones c�ti�res, l’Allemagne et la France disposant quant � elles du plus grand nombre de sites situ�s en eaux int�rieures.

La qualit� globale des eaux de baignade dans l’UE s’est nettement am�lior�e depuis�1990. Pour la p�riode allant de�1990 �2008, le taux de conformit� avec les valeurs obligatoires (exigences minimales de qualit�) est pass� de�80�% �96 % pour les eaux de baignade situ�es en zones c�ti�res, et de�52�% �92�% pour les eaux int�rieures. Entre�2007 et�2008, le taux de conformit� a augment�, tant pour les eaux c�ti�res que pour les eaux int�rieures (de�respectivement�3,3�% et�1,1�%).

Douze �tats d’ores et d�j� en r�gle

On entend par �zones de baignade� les zones dans lesquelles la baignade est express�ment autoris�e ou n’est pas interdite et est habituellement pratiqu�e par un nombre important de baigneurs.

L’�valuation de la qualit� des eaux de baignade consiste en l’analyse de celles-ci au regard d’un certain nombre de param�tres physiques, chimiques et microbiologiques pour lesquels la directive sur les eaux de baignade a d�fini des valeurs imp�ratives. Les �tats membres sont tenus de respecter ces derni�res mais sont libres d’adopter des normes plus strictes en se conformant aux valeurs guides non contraignantes.

2006 a marqu� la prise d’effet d’une nouvelle directive sur les eaux de baignade qui a mis � jour les param�tres et les dispositions concernant les modalit�s de surveillance sur la base des connaissances scientifiques les plus r�centes. Cette directive met davantage l’accent sur l’information du public quant � la qualit� de l’eau dans les zones baignade.

D’ici�2015, les �tats membres devront avoir mis en ?uvre la nouvelle directive dans son int�gralit�, sachant toutefois que douze d’entre eux (Chypre, le Danemark, l’Estonie, la Finlande, l’Allemagne, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, la Slovaquie, l’Espagne et la Su�de) ont d’ores et d�j� tenu compte des param�tres de la nouvelle directive pour les contr�les effectu�s au cours de la saison baln�aire�2008.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter