Des ports de plaisance exemplaires

port_aix-les-bainsJean-Louis Borloo et Dominique Bussereau, secr�taire d’Etat charg� des transports, saluent la r�activit� des ports de plaisances qui ont r�pondu en nombre � l’appel � projets ��Ports de plaisance exemplaires��, men� par Catherine Chabaud dans le cadre de la mission ��Nautisme et D�veloppement durable��, que lui a confi�e le ministre d’Etat en mai 2008.

“Je tiens � remercier les 33 collectivit�s territoriales qui ont propos� des projets de qualit�” a tenu � pr�ciser Jean-Louis Borloo. Les 10 laur�ats de cet appel � projets ont �t� d�sign�s lors du colloque national organis� par la navigatrice Catherine Chabaud, le 11 juin � Lorient sur le th�me ��D�veloppement durable�: un enjeu pour le nautisme��. Parmi eux, les villes du Havre, de Paimpol ou encore des Sables-d’Olonne et Saint-Tropez.

Le colloque qui s’est d�roul� dans le cadre des Journ�es de la Mer, a r�uni pr�s de 300 personnes (professionnels du nautisme, architectes, �quipementiers, chantiers, responsables de ports de plaisance, associations…). Les r�flexions du Grenelle de la Mer �taient au c?ur des th�mes abord�s durant cette journ�e�: �coconception�; outil industriel et infrastructures�; �quipement, navigation et usages portuaires.

Le d�veloppement des capacit�s d’accueil des ports de plaisance

Un des enjeux li� au nautisme est le d�veloppement des capacit�s d’accueil dans les ports de plaisance. Cet appel � projets vise � encourager, par la participation aux financements d’�tudes de faisabilit�, des projets innovants qui concilient la recherche de nouvelles capacit�s d’accueil des ports de plaisance avec l’int�gration environnementale.

Les projets, qui concernent aussi bien l’extension physique du port que la gestion des places ou le d�veloppement des services mis � disposition, devaient �galement s’inscrire dans une d�marche de gestion int�gr�e des zones c�ti�res, permettre de d�velopper une r�flexion � l’�chelon du bassin de navigation et non pas uniquement � l’�chelon local, et avoir un caract�re p�renne et reproductible.

Un jury regroupant des repr�sentants de l’administration, des organismes publics et d’experts a donc �t� charg� d’analyser les 39 projets re�us.Cette d�marche, attendue par les professionnels du nautisme, s’inscrit dans le droit fil des engagements du Grenelle Environnement�: elle participe au cadre g�n�ral du d�veloppement durable, condition sine qua non pour que les g�n�rations futures puissent continuer � profiter pleinement de ce loisir.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter