Les d�chets au menu de la Journ�e mondiale des oc�ans

Mer.JPGA l’occasion hier de la premi�re Journ�e mondiale des oc�ans, les Nations Unies et l’OMC ont pr�sent� un tableau plut�t sombre de la situation en soulignant le nombre trop important de d�chets d�vers�s chaque ann�e dans les mers.

En effet, lors de cette Journ�e, le Programme des Nations Unies pour l’Environnement et la Conservation de l’Oc�an a publi� son rapport sur la pollution en mer, pollution qui va du rejet des �quipements de p�che aux sacs plastiques, en passant par les m�gots de cigarettes.

Les sacs en plastique sont un probl�me particuli�rement inqui�tant, d’apr�s le porte-parole du programme pour l’environnement, Nick Nuttall. Ce dernier a d�clar� que “ces sacs en plastique assez inutiles, qui n’ont aucun but � part de nuire aux oc�ans et � l’environnement” devraient �tre interdits ou surtax�s dans le cadre d’efforts pour le recyclage des d�chets.

Mauvaise gestion persistante�

Pour Achim Steiner, sous-secr�taire g�n�ral de l’ONU et directeur g�n�ral du PNUE, “la pollution marine est symptomatique d’un malaise plus large, � savoir le gaspillage et la mauvaise gestion persistante des ressources naturelles“.

Cette journ�e a �galement �t� l’occasion pour de nombreux intervenants d’alerter sur les effets de la surp�che sur les r�serves halieutiques. Selon l’ONU, 80% des r�serves halieutiques mondiales sont sous pression. Elles sont soit surexploit�es, soit en cours de reconstitution apr�s une surexploitation.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter