• Accueil
  • >
  • Actualité
  • >
  • Nature
  • >
  • Cr�ation d’un consortium national pour l’agriculture, l’alimentation, la sant� animale et l’environnement

Cr�ation d’un consortium national pour l’agriculture, l’alimentation, la sant� animale et l’environnement

Michel_Barnier.JPGMichel Barnier et Val�rie P�cresse, ministre de l’enseignement sup�rieur et de la recherche, saluent la naissance d’un consortium national pour l’agriculture, l’alimentation, la sant� animale et l’environnement, cr�� par deux organismes de recherche, le CIRAD et l’INRA, et quatre �tablissements d’enseignement sup�rieur, Montpellier SupAgro, l’Ecole Nationale V�t�rinaire de Toulouse, AgroCampus Ouest et AgroParisTech.

Ce consortium s’appuiera sur la cr�ation d’un �tablissement public de coop�ration scientifique (EPCS). Les ministres rappellent que ce consortium r�pond pleinement � la volont� du Gouvernement d’impulser un regroupement des forces pour renforcer la coordination des strat�gies de recherche et de formation dans le domaine agronomique. Il s’inscrit en outre dans la lign�e des r�formes engag�es par le Gouvernement, notamment en sciences de la vie.

Michel Barnier et Val�rie P�cresse soulignent que cette d�marche permettra une meilleure coordination de notre effort national de recherche et souhaitent que le consortium apporte une contribution d�cisive � la production et la transmission des connaissances n�cessaires pour construire de nouveaux mod�les d’agriculture, d’alimentation et de gestion durable des ressources et des territoires.

Renforcer les initiatives communes�

Nous sommes persuad�s qu’une telle initiative, dans le respect des missions et statuts des organismes concern�s, conduira concr�tement et rapidement � renforcer les initiatives communes entre ces �tablissements et accro�tra �les capacit�s d’action de la recherche et de la formation agronomique fran�aise au niveau international” a indiqu� Michel Barnier.

De son c�t�, Val�rie P�cresse explique que “afin d’avoir une politique de recherche coh�rente, il est indispensable de d�cloisonner le travail des diff�rents acteurs et de mieux coordonner notre syst�me de recherche. Cela sera possible gr�ce � des projets innovants, tels que le consortium en recherche agronomique“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter