Le Grenelle de la mer sous vent portant

port_marseille.JPGPeu m�diatis�, le Grenelle de la mer semble pourtant avancer dans le bon sens, � en croire les �cologistes qui annoncent �tre tomb� d’accord sur un plan de gestion � long terme de la r�serve halieutique avec les repr�sentants syndicaux des marins p�cheurs.

A l’occasion de la 3e r�union des Groupes de travail qui s’est d�roul� mercredi dernier, les principales centrales syndicales CGT et CFDT et la f�d�ration France Nature Environnement annoncent avoir trouv� ne position commune. Qualifi� d'”historique”, cet accord est tout � la fois symbolique que pratique selon les �cologistes de France Nature Environnement.

Pour le collectif, symboliquement, cette prise de position montre que des acteurs de terrain de nature et de sensibilit� diff�rente peuvent parvenir � des propositions concr�tes communes et b�n�fiques sur tous les plans. FNE tient � saluer la prise de conscience tr�s forte des grands syndicats fran�ais et europ�ens dans les ann�es r�centes, tant pour ce qui concerne l’urgence �cologique que pour la chance que repr�sente la prise en charge de cette question, pour l’emploi, la dignit� des personnes et l’�quit� sociale.

Plan de gestion � long terme

Sur un plan concret, et en d�pit de l’existence de diff�rences de points de vue sur un certain nombre de questions clairement identifi�es et �nonc�es, comme par exemple la p�che du thon rouge, cette d�claration commune introduit une s�rie de propositions concr�tes et ambitieuses pour effectuer l’indispensable changement de cap. Les organisations signataires demandent la mise en place de plans de gestion � long terme fond�s sur le double principe du non-d�passement des capacit�s de renouvellement des stocks (rendement maximal admissible) et de la conservation du milieu marin, voire de sa restauration.

Plus concr�tement, selon cet accord, ces plans doivent pr�voir un travail de partenariat entre p�cheurs et scientifiques pour le renforcement des connaissances et le suivi de la situation, et la pr�servation de la biodiversit� et des �cosyst�mes associ�s aux p�cheries. Par ailleurs, �cologistes et syndicalistes souhaitent l’encouragement des circuits courts et la lutte contre les �missions de gaz � effet de serre et le renforcement de la qualit� sanitaire des produits de la p�che, notamment en ce qui concerne les enfants.

New Deal des mers

FNE pr�cise que d’autres questions essentielles comme la tra�abilit� des produits ou l’�co-conditionnalit� des aides au secteur, sont �galement concern�es par l’accord. Pour Christian Garnier, vice-Pr�sident de FNE, responsable du suivi du Grenelle de la mer : � La position commune des trois organisations constitue une �tape significative dans un processus de renouvellement profond de la strat�gie maritime de la France et de l’Europe. Dans cette perspective de progr�s d’un � New deal des mers �, elle est naturellement ouverte � d’autres partenaires qui voudraient ?uvrer dans la m�me direction. �

  • facebook
  • googleplus
  • twitter