Premi�re r�union de travail du “Grenelle des ondes”

Antenne_relais.JPGLa premi�re r�union de travail du “Grenelle des ondes” se tient aujourd’hui avec comme sujet, l’�pineux d�bats autour des antennes-relais.

La r�union d’aujourd’ui, la premi�re d’une s�rie de trois d’ici � la fin mai serait, selon les associations Agir pour l’environnement et Priartem, organis�e dans “la pr�cipitation et l’improvisation“. Elles d�plorent en effet que le coll�ge ONG n’ait pu “faire appel qu’� deux experts en tout et pour tout, r�duisant significativement la possibilit� d’ouvrir un d�bat constructif“. Ces associations demandent une nouvelle session de dialogue en juin “afin de permettre l’expression de la diversit� scientifique sur un sujet particuli�rement br�lant“.

Cette r�union intervient alors que lundi, le d�bat �tait relanc� avec la d�cision du maire de Ch�teau-Thierry dans l’Aisne, de fermer une �cole situ�e � proximit� d’un pyl�ne �difi� par Orange, en exigeant de cet op�rateur un site alternatif.

L’Association fran�aise des op�rateurs mobiles (Afom) estime de son c�t� que l’inqui�tude “n’a pas de fondement scientifique“. Elle rappelle que l’Etat impose aux op�rateurs de t�l�phonie mobile de couvrir la quasi-totalit� du territoire. “Nous ne pouvons pas �tre dans l’obligation � la fois d’installer des antennes-relais et de les d�monter“, commente Jean-Marie Danjou, d�l�gu� g�n�ral de l’Afom.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter