Energies renouvelables: Obama pour un leadership am�ricain

obama_barack_usa.JPGAlors qu’il visitait un centre de technologie �olienne dans l’Iowa, Barack Obama a affirm� que les Etats-Unis pourraient prendre le leadership des initiatives en mati�res d’�nergies renouvelables.

Il est temps de jeter des bases nouvelles pour la croissance �conomique en inaugurant une �re nouvelle d’exploitation �nerg�tique en Am�rique” d�clarait hier le pr�sident am�ricain avant d’ajouter, que “le pays qui m�nera le monde dans la cr�ation de nouvelles sources d’�nergie sera le pays qui dominera l’�conomie mondiale du XXIe si�cle. L’Am�rique peut �tre ce pays“.

Par ailleurs, dans le m�me temps � Washington, Todd Stern, principal n�gociateur d’Obama pour les questions climatiques, d�clarait devant les parlementaires que les efforts internationaux pour faire face au r�chauffement climatique resteraient vains si les Etats-Unis n’adoptaient pas de mesures de limitation des gaz � effet de serre. “Il n’y aura pas de nouvel accord mondial si les Etats-Unis n’en font pas partie, et nous n’en ferons pas partie si nous ne sommes pas pr�ts � nous doter d’un projet int�rieur qui nous soit propre” affirme-t-il. “Si nous ne nous employons pas � adopter une l�gislation nationale forte et contraignante pour l’�nergie et le climat, les efforts pour n�gocier un nouvel accord international tourneront court“.

Une loi difficile � faire passer�

Toutefois, selon l’information publi�e par Reuters, les d�mocrates qui contr�lent les deux chambres du Congr�s auront des difficult�s � faire adopter une loi sur le climat au S�nat, o� un groupe d’opposants peut utiliser des proc�dures de blocage pour contrer des projets l�gislatifs. En effet, certains s�nateurs, r�publicains notamment, font valoir que l’application aux entreprises am�ricaines de nouveaux contr�les sur les �missions de gaz � effet de serre les inciteraient � d�localiser leurs usines � l’�tranger, surtout vers des pays comme la Chine ou l’Inde, qui ne sont pas li�s par les quotas d’�mission fix�s par le protocole international de Kyoto.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter