D�couverte d’une zone d’anomalies radiologiques dans la Marne

radioactivite.jpgJean-Louis Borloo, ministre de l’Ecologie, a d�cid� de d�poser plainte contre X, suite � la d�couverte d’une zone d’anomalies radiologiques au niveau de l’�tang de la Gr�vi�re, � Pargny-sur-Saulx, dans le d�partement de la Marne.

“Je d�couvre avec stup�faction que de tels actes ont pu �tre commis. J’ai imm�diatement souhait� saisir la justice afin que toute la lumi�re soit faite sur cette affaire. Je reste tr�s attentif � la protection des habitants et suivrai de tr�s pr�s la proc�dure lanc�e aujourd’hui,” explique le ministre de l’Environnement.

Le 8 avril dernier, lors d’une campagne de prospection radiologique initi�e par les services de l’Etat, l’Andra (Agence Nationale pour la Gestion des D�chets Radioactifs), a d�couvert une zone d’anomalies radiologiques au niveau de l’�tang de la Gr�vi�re � Pargny-sur-Saulx. Les actions de mises en s�curit� ont �t� imm�diatement engag�es.

Cette campagne de prospection radiologique a �t� lanc�e apr�s la d�tection d’une autre zone d’anomalies radiologiques au niveau du lieudit “la Peupleraie” suite au t�moignage d’un ancien employ� de l’usine Orflam-Plast de Pargny-sur-Saulx. Ce dernier avait indiqu� � l’Andra que des rebuts de traitement comprenant un mat�riau naturellement radioactif (le thorium 232), issus du proc�d� mis en ?uvre � l’usine, avaient �t� enfouis � “la Peupleraie”, en dehors du site de l’usine. Les contr�les radiologiques positifs alors r�alis�s ont conduit � la d�finition d’op�rations de mise en s�curit� de cette parcelle peu accessible au public.

Des contr�les positifs�

L’�tang de la Gr�vi�re a fait l’objet de contr�les radiologiques le 8 avril. Ces contr�les se sont r�v�l�s positifs. En application des principes de la radioprotection, les anomalies radiologiques constat�es ont conduit le maire de Pargny-sur-Saulx � interdire, par la voie d’un arr�t� municipal, l’acc�s � cette zone, dans la journ�e m�me de la d�couverte des anomalies. De m�me, la pratique de la p�che est interdite sur cet �tang pour le moment par pr�caution.

Ces mesures de mise en s�curit� du public �tant r�alis�es, des investigations plus pouss�es seront men�es sous l’�gide des services de l’Etat, notamment pour cartographier de mani�re pr�cise les anomalies radiologiques et pour statuer sur l’�ventuelle contamination des eaux de l’�tang, des s�diments et des poissons. Les services de la sous-pr�fecture de Vitry Le Fran�ois sont mobilis�s sur le suivi de ce site.

L’ex-usine Orflam Plast � Pargny-sur-Saulx

La soci�t� Orflam-Plast, plac�e en liquidation judiciaire en f�vrier 1997 a cess� ses activit�s � cette date. Cette soci�t� qui fabriquait des briquets a laiss� un site “orphelin” et des r�sidus radioactifs (thorium), issus de la transformation de minerais, dans les b�timents et de part et d’autre des berges de la Saulx (rivi�re class�e en premi�re cat�gorie piscicole).

D�s 1997, diff�rents travaux de mise en s�curit� du site et d’�limination des d�chets ont �t� men�s par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Ma�trise de l’Energie) et par l’ANDRA (Agence Nationale pour la Gestion des D�chets Radioactifs) � la demande de la DREAL (Direction R�gionale de l’Environnement, de l’Am�nagement et du Logement) et en accord avec le minist�re du d�veloppement durable. Les travaux ont consist� � �vacuer les d�chets conventionnels et les d�chets radioactifs et � isoler les mat�riaux radioactifs pr�sents le long des berges par un �cran imperm�able. Ces travaux se sont achev�s en fin d’ann�e 2005.

Attention particuli�re

Le site d’Orflam-Plast fait l’objet d’une attention particuli�re de la DREAL qui r�alise chaque ann�e plusieurs inspections de ce site dont l’Etat vient de devenir propri�taire (3 inspections en 2008, 4 en 2009 � ce jour) Cette pr�sence a permis de constater la n�cessit� de compl�ter la mise en s�curit� du site et d’obtenir des financements locaux et nationaux en ce sens (s�curisation du vannage de l’usine�; caract�risation g�otechnique du site de l’usine pour d�finir l’ensemble des sc�narios visant � compl�ter la mise en s�curit� et d�finir la gestion ult�rieure du site). Ces �tudes et travaux sont en cours et seront pr�sent�s le 4 juin 2009 � la commission nationale des aides dans le domaine radioactif.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter