La crise se r�percute aussi sur les d�chets

Collecte_ordures_Paris.JPGDans une interview accord�e au quotidien 20 minutes, l’Observatoire des d�chets d’Ile-de-France, l’Ordif constate que les d�chets enregistrent une baisse de 15 � 20% depuis le d�but de la crise.

La production de d�chets est �troitement li�e � l’activit� �conomique. A tel point qu’en cette p�riode de crise, o� l’activit� �conomique est en baisse, les d�chets enregistrent alors eux-aussi une baisse de leur production. Selon l’Ordif, “les emballages, les cartons seraient collect�s en moins grande quantit�. Il y a eu ind�niablement un frein, depuis quelques mois“. Selon les statistiques des professionnels, cette baisse serait de l’ordre de 15 � 20%.

Alors que dans le cadre de la lutte contre les d�chets cela pourrait apparaitre comme une effet secondaire positif de la crise, l’Ordif ne consid�re pas ce constat comme �tant une bonne nouvelle. “Je n’ai jamais pens� que nous baisserions la quantit� de dc�hets en arr�tant l’activit� �conomique“, confie son pr�sident dans le quotidien. “Je suis plut�t un partisan de l’action. Nous organisons, aujourd’hui, au Conseil r�gional d’Ile-de-France, un colloque sur la valorisation �nerg�tique des d�chets, afin de favoriser les nouvelles technologies : c’est ce genre de pistes qu’il faut creuser. Transformer les huiles en carburants, favoriser le recyclage, le compostage, voil� des solutions intelligentes, car elles favorisent l’activit� �conomique tout en r�duisant les d�chets” ajoute-t-il.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter