Trafic ill�gal de DEEE

DEEE.jpgUne enqu�te men�e par le quotidien britannique The Independent et la cha�ne Sky News, en collaboration avec Greenpeace, a confirm� que des milliers de tonnes de d�chets �lectroniques sont export�s ill�galement chaque ann�e.

Le quotidien Le Monde est revenu ce week-end sur le trafic ill�gal de d�chets �lectroniques en Europe. Afin d’avoir la preuve de l’existence d’un tel trafic, The Independent, Sky News et Greenpeace ont men� l’enqu�te et trac� un t�l�viseur cass� � l’aide d’un syst�me de localisation par satellite. Ce t�l�viseur d�pos� dans une d�chetterie britannique a ainsi atterri chez un revendeur sur le march� d’Alaba, � Lagos au Nigeria.

D�j�, le 4 mars dernier, l’Agence europ�enne de l’environnement s’est int�ress� � ce ph�nom�ne dans son rapport sur les transports frontaliers de d�chets. Ce dernier pr�cise que L’Union europ�enne a export� 3,6 millions de t�l�viseurs couleur en 2005, ce qui correspond � 100 000 tonnes, avec une valeur moyenne par unit� de 339 euros”.

28 euros l’unit�

Le quotidien fran�ais constate toutefois que le prix moyen des t�l�viseurs export�s vers le Ghana, par exemple, �tait de 28 euros l’unit�. Il ne peut donc s’agir que d’appareils usag�s destin�s au recyclage ou au d�mant�lement afin de r�cup�rer des m�taux. Or, ce travail est certainement effectu� par des personnes ne b�n�ficiant d’aucune protection face aux risques sanitaires encourus.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter