Greenpeace ne l�che pas l’affaire

greenpeace_2.jpgLe Pacific Heron a quitt� hier vers 17h00, le port de Cherbourg avec � son bord 1,8 tonne de Mox en provenance de l’usine Areva de La Hague. Toujours aussi mobilis�e, l’association �cologiste Greenpeace a adress� une lettre � quelques 80 pays dont les eaux territoriales sont susceptibles d’accueillir le convoi, afin de lui en refuser l’acc�s.

Yannick Rousselet de Greenpeace France explique ce geste. “Il est scandaleux qu’Areva et ses partenaires japonais n’aient pas pris la peine d’informer les pays que ce convoi va c�toyer, des risques impliqu�s par une telle cargaison. L’�quivalent de 225 bombes nucl�aires vont passer 70 jours en mer et longer parfois de nombreux pays“.

C’est la raison pour laquelle Greenpeace a adress� une lettre aux 80 pays dont les eaux territoriales sont susceptibles d’�tre travers�es par ce convoi. L’organisation �cologiste souhaite que l’acc�s soit refus� au Pacific Heron.

Afrique du Sud, Nouvelle-Z�lande et Australie

La route la plus probable emprunt�e par le convoi pour se rendre au Japon passerait par l’Afrique du Sud, puis la mer de Tasmanie entre la Nouvelle-Z�lande et l’Australie.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter