Martin Bursik, pr�sident du prochain Conseil Environnement

Martin_Bursik.JPGDans le cadre de la pr�sidence tch�que de l’Europe, Martin Bursik, le ministre tch�que de l’Environnement pr�sidera le 2 mars prochain le Conseil Environnement qui se tiendra � Bruxelles. Parmi les points les plus importants du programme devraient figurer la d�finition de la position de l’UE pour les n�gociations du nouvel accord climatique et le d�bat politique sur la modification de la directive IPPC.

L’Europe s’entend sur le fait que l’adoption de mesures contre le changement climatique est une priorit�, m�me � l’heure de l’actuelle crise �conomique. Cette derni�re repr�sente au contraire un d�fi pour que l’�conomie se tourne vers des technologies �conomes en �nergie et pour une transition � une �conomie � faibles �missions de carbone. La pr�sidence tch�que, apr�s la validation du paquet �nergie-climat, se concentrera sur la n�gociation du nouvel accord climatique qui devrait �tre adopt� en d�cembre � Copenhague“, indique Martin Burs�k. Le nouvel accord climatique devrait succ�der apr�s 2012 au protocole de Kyoto actuellement en vigueur.

Les ministres charg�s de l’Environnement de l’UE d�battront par cons�quent essentiellement de la proposition, soumise par la Commission europ�enne le 28 janvier dernier, de d�finition de la position de l’UE quant � ces n�gociations internationales. La Commission y esquisse d’une part une proposition europ�enne de r�partition, entre le monde industrialis� et les pays en voie de d�veloppement, des engagements de r�duction des �missions de gaz � effet de serre, et d’autre part les moyens de financement des mesures d’adaptation aux effets du changement climatique, et en particulier pr�cis�ment dans les PVD pauvres. Les conclusions du Conseil serviront de support au Conseil europ�en des 19 et 20 mars 2009.

R�vision de la directive IPPC�

Les ministres �changeront par ailleurs, dans le cadre d’une discussion politique, sur la proposition de r�vision de la directive sur les �missions industrielles (directive IPPC relative � la pr�vention et � la r�duction int�gr�es de la pollution). Cette proposition pr�voit un renforcement de l’efficacit� du mode d’utilisation des documents de r�f�rence sur les meilleures techniques disponibles (MTD) ou encore l’�largissement du champ d’application de la directive � d’autres types d’entreprises.

Les ministres discuteront en outre de l’interdiction de la culture de ma�s g�n�tiquement modifi� en Hongrie et en Autriche et s’entretiendront �galement de la position de l’Union europ�enne en vue de la prochaine r�union de la Commission baleini�re internationale.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter