Areva investit dans la biomasse aux Etats-Unis

etats_unis.jpgAdage et Energy Northwest viennent de signer un accord pr�liminaire pour le d�veloppement de centrales biomasse fonctionnant � partir de r�sidus de bois, dans les �tats am�ricains de Washington, de l’Idaho, du Montana et de l’Oregon.

Dans le cadre de cet accord, les deux compagnies pr�voient notamment de commercialiser une �lectricit� propre, destin�e aux 24 �lectriciens membres d’Energy Northwest et autres �lectriciens de la r�gion. Selon le communiqu� d’Areva, ce partenariat se fixe comme objectif la construction et l’exploitation d’une ou plusieurs centrales de 50 m�gawatt dans ces diff�rents �tats.

Adage est une coentreprise r�unissant Areva et Duke Energy. Elle a pour vocation de fournir aux �lectriciens am�ricains des solutions propres faisant appel � la bio�nergie. Les centrales biomasse seront construites par Areva et exploit�es par Duke Energy Generation Services, entit� cr��e par Duke Energy pour d�velopper le march� des �nergies renouvelables.

A cette occasion, Reed Wills, Pr�sident d’Adage, a d�clar� : “Ce partenariat avec Energy Northwest repr�sente un pas important vers le d�veloppement de la bio�nergie dans la r�gion Nord-Ouest/Pacifique des �tats-Unis. Du fait de son climat, de sa g�ographie et de sa forte demande en �nergie verte, cette r�gion pr�sente un fort potentiel de croissance. Nous nous r�jouissons de pouvoir travailler bient�t avec les collectivit�s et entreprises locales, ainsi que les autres parties prenantes de la r�gion afin d’identifier des sites d’implantation possibles“.

Les agences de protection de l’environnement des �tats et du gouvernement f�d�ral consid�rent comme neutre le bilan carbone de la biomasse, le CO2 �mis lors de la combustion du bois �tant recycle par le ph�nom�ne de photosynth�se. La construction et l’exploitation de ces centrales vont de surcroit cr�er des centaines d’emplois verts et dynamiser les �conomies locales.

L’utilisation de la biomasse pour la production d’�lectricit� permettra aussi d’exploiter des ressources domestiques abondantes et renouvelables et de r�duire la d�pendance des �tats-Unis vis-�-vis des combustibles fossiles import�s. Enfin, l’utilisation de r�sidus de bois qui s’accumulent dans les for�ts permettra de r�duire le risque d’incendie et d’am�liorer durablement la gestion des espaces naturels.

Vic Parrish, Pr�sident d’Energy Northwest, a ajout� : “Notre entr�e sur le march� de la bio�nergie et de la biomasse en particulier, est une �volution naturelle pour Energy Northwest. Nous avons une longue tradition de respect de l’environnement, notre production �lectrique faisant principalement appel aux technologies �olienne, solaire, nucl�aire et hydro�lectrique. Nous sommes heureux de pouvoir offrir cette option neutre en carbone aux compagnies �lectriques membres de notre r�seau dans l’�tat de Washington, et aux autres compagnies int�ress�es“.

24 sur 24

Les centrales � biomasse peuvent fonctionner 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, ce qui leur conf�re un avantage important par rapport aux autres �nergies renouvelables, qui sont intermittentes par nature. La bio�lectricit� est appel�e � jouer un r�le significatif dans les programmes des �tats et des localit�s qui cherchent � produire une proportion croissante de leur �lectricit� � partir de ressources renouvelables.

Jacques Besnainou, Pr�sident d’Areva Inc., a quant � lui tenu � rappeler que “la vocation d’Areva est de fournir des solutions innovantes pour aider � produire, transmettre et distribuer de l’�lectricit� � faible impact sur l’environnement. En respect de son engagement pour le d�veloppement des �nergies renouvelables, le groupe a construit, dans le monde entier, plus de cent centrales faisant appel � la bio�nergie. Les centrales propres et innovantes d’Adage ont le double avantage de produire une �lectricit� verte respectueuse de l’environnement, tout en cr�ant des emplois et en favorisant les investissements dans l’�conomie locale“.

12.000 MW d’ici 10 ans

L’agence am�ricaine d’information sur l’�nergie (EIA) confirme que l’�lectricit� d’origine biomasse offre un grand potentiel, rapporte Areva. Selon cette agence, la capacit� install�e, qui est actuellement de 6.000 MW, devrait doubler au cours des dix prochaines ann�es.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter