Fondis propose la 1ère cheminée “propre”

fondis_zero_co.JPGLa société Fondis annonce le lancement de la 1ère cheminée vraiment écologique. Réduisant pratiquement à zéro la pollution de monoxyde de carbone, le dispositif Zéro CO émettrait 10 fois moins de CO2 d’une cheminée classique.

Concepteur du premier insert en 1978, de la boîte à fumée à clapet automatique en 2001, de la cheminée multi-énergies en 2005 ou encore des foyers « nouvelle génération » depuis 2007, l’entreprise alsacienne propose aujourd’hui une innovation baptisée Zéro CO, qui verdit les cheminées les rendant quasiment propres. Breveté à l’international et porté par un investissement d’un million d’euros, ce dispositif est le fruit d’un travail de 3 ans de recherches soutenu par l’Ademe et Oseo-Anvar.

Chauffage au bois ambivalent

Fondis rappelle que le bois-énergie présente des vertus indéniables dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre, le dioxyde de carbone (CO2) libéré par la combustion du bois étant équivalent à celui rejeté dans l’atmosphère lors de sa dégradation naturelle. Toutefois, le bois-énergie contribue aussi à l’encombrement atmosphérique. Ses qualités ne doivent effectivement pas faire oublier les émissions néfastes contenues dans les fumées.

À chaque utilisation et quel que soit le régime de combustion, tous les appareils de chauffage au bois émettent près d’une centaine de composés chimiques considérés comme polluants. Il s’agit notamment du monoxyde de carbone (CO), des composés organiques volatils (COV), des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et des particules solides. Au vue de l’expansion du secteur, la maîtrise de ces pollutions directes correspond à un véritable besoin selon Fondis, qui propose une solution adaptée de dépollution des fumées, en réduisant de manière significative les rejets nocifs dans l’atmosphère.

Système unique d’épuration des fumées

Selon Fondis, “Zéro CO rend quasi nulle l’émission de pollution“. L’apport d’un tel dispositif à une cheminée performante permet un abattement conséquent des polluants carbonés. Tous les foyers «nouvelle génération» développés par Fondis depuis 2 ans ont été conçus pour fournir des conditions optimales de fonctionnement.

La cheminée Zéro CO est constituée d’un catalyseur de type métallique directement intégré dans l’avaloir du foyer. Au contact du principe actif développé par Fondis, déposé sur la surface du catalyseur, les matières organiques carbonées s’oxydent à haute température et deviennent non polluantes.

4 fois mieux que la norme européenne la plus stricte

Fondis certifie un taux de CO inférieur à 0,03% contre 0,3% pour la charte « Flamme Verte », soit dix fois moins de pollution. En allure normale, le taux d’émission de monoxyde de carbone et celui des poussières (réduction à près de 20 mg/m3 contre 200) chutent de 90% ; quant aux composés organiques volatils, leur rejet diminue de 86% (réduction à 70ppm contre 500). Ces résultats situent les cheminées équipées de Zéro CO très en amont des exigences européennes, et même 4 fois mieux que la norme autrichienne, la plus stricte d’Europe.

Commercialisée depuis décembre 2008, la technologie Zéro CO représente un surcoût d’environ 1.000 euros, soit un tiers du prix d’une cheminée Fondis à haut rendement énergétique. La PME alsacienne table sur un retour d’investissement sur 5 ans, compte tenu de ce surplus.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter