Nathalie Kosciusco-Morizet quitte l’écologie pour le numérique

nathalie_kosciusco_morizet.JPGL’Elysée a annoncé hier un mini remaniement ministériel. Parmi les changements, Nathalie Kosciusco-Morizet quitte l’écologie où sa cohabitation avec Jean-Louis Borloo est devenue compliquée. Le nom de son successeur n’a pas encore été révélé.

Par décision de Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusco-Morizet abandonne donc le poste de secrétaire d’État au sein du ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire (MEEDDAT), qu’elle occupait depuis juin 2007. Elle vient d’être nommée Secrétaire d’Etat à la Prospective et au Développement de l’économie numérique, auprès du Premier ministre.

Cette nomination fait déjà polémique, certains dénonçant les risques de collusion avec les fonctions de son frère, Pierre Kosciusco-Morizet. Patron de PriceMinister, l’un des plus importants sites de commerce en ligne français, le frère de la nouvelle Secrétaire d’Etat à l’économie numérique est par ailleurs président depuis juillet 2008, de l’Association française pour le commerce et les services en ligne (Acsel).

Cohabitation compliquée avec Borloo

Pour rappel, les relations de NKM avec Jean-Louis Borloo, son ancien ministre de tutelle, s’étaient tendues en avril dernier, lorsque la Secrétaire d’Etat à l’Ecologie avait dénoncé lors du débat sur la loi OGM, “un concours de lâcheté et d’inélégance entre Jean-François Copé, et Jean-Louis Borloo“. Nathalie Kosciusco-Morizet devrait par ailleurs demeurée Déléguée générale à l’Ecologie au sein de l’UMP.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter