Une carte de France des projets “Grenello-incompatibles”

alliance_carte_france.JPGL’Alliance pour la planète met les pieds dans le plat. Le collectif écologiste vient d’ouvrir un site qui liste, sur une carte de France, les projets incompatibles avec les objectifs du Grenelle de l’environnement.

Regroupant les associations des Amis de la Terre, Greenpeace, Max Havelaar, WWF et plusieurs dizaines d’autres organisations, le collectif vient de mettre en ligne la carte de France des projets « Grenello-incompatibles ». L’Alliance dénonce également les nouveaux retards dans l’examen des projets de loi Grenelle.

L’année 2009 est décisive dans la course contre la montre pour enrayer le dérèglement climatique et stopper l’hécatombe de la biodiversité. Hélas, de trop nombreux projets s’inscrivent, au coeur de nos territoires, en contradiction totale avec l’esprit et les mesures du Grenelle de l’environnement. Ce processus aurait pourtant dû marquer une rupture décisive.

Déjà une vingtaine de projets listés

Et l’Alliance de citer les projets incriminés : un circuit de F1 dans les Yvelines sur des terres destinées à l’agriculture biologique, l’autoroute Pau/Langon au coeur d’un écosystème riche et fragile, l’incinérateur de Fossur-Mer et ses émissions de dioxine pour les riverains, un nouvel aéroport à Nantes, le futur stade de l’Olympique Lyonnais sans solution de transports en commun ou encore un barrage sur le fleuve Rizzanese en Corse. Au total, déjà plus d’une vingtaine de projets sont listés comme contraires aux ambitions du Grenelle.

Cette carte sera actualisée dans les semaines à venir avec, par exemple, le lancement du 2e réacteur nucléaire EPR. Annoncé en juillet par Nicolas Sarkozy, ce projet, dont la confirmation est attendue d’ici fin janvier, constituerait pour l’Alliance une ultime trahison de la feuille de route énergétique dessinée dans le cadre du Grenelle, qui implique selon les écologistes, “une réduction de la part du nucléaire“.

Multiples retards

Par ailleurs, l’Alliance s’inquiète des multiples retards de calendrier dans l’examen des projets de loi de mise en oeuvre du Grenelle de l’environnement. Le collectif ne comprend pas que le gouvernement n’ait pas tenu ses engagements initiaux de faire voter les deux lois avant la fin de l’année 2008. Les reports répétés de l’examen des deux textes questionnent la volonté du Gouvernement de maintenir l’environnement au rang de ses priorités.

> Pour en savoir + : www.lalliance.fr

  • facebook
  • googleplus
  • twitter