L’Europe demande le rétablissement immédiat des livraisons de gaz

Gazoduc_1.JPGDans le conflit gazier qui oppose la Russie à l’Ukraine, une mission  européenne d’enquête a rencontré pendant deux jours les principaux intervenants russes et ukrainiens de la crise actuelle. Si l’Europe appelle au dialogue, l’UE demande également “le rétablissement immédiat des livraisons de gaz”.

Après avoir rencontré lundi soir et mardi matin des membres du gouvernement ukrainien, des hauts fonctionnaires du bureau du président et des hauts représentants de l’industrie du gaz en Ukraine, la mission d’enquête conjointe a quitté Kiev pour Berlin où elle s’est entretenue avec le vice-président du comité exécutif de Gazprom Alexandre Medvedev. La réunion avec Gazprom s’est déroulée hier en fin d’après-midi dans les locaux de l’Ambassade de la République tchèque à Berlin.

L’objectif de cette mission d’enquête était d’obtenir des deux parties des informations concrètes sur l’état actuel du conflit et présenter un rapport aux États-membres de l’UE à l’occasion de la réunion informelle du Conseil « Affaires générales » qui se tiendra jeudi. La partie russe a apporté à la mission des informations portant sur les mesures prises pour garantir le fonctionnement du système de transit et assurer le plus haut niveau possible d’approvisionnement de l’UE en gaz naturel.

Si les deux parties ne trouvaient pas rapidement un moyen permettant de rétablir dans les prochains jours le niveau normal des approvisionnements de l’UE en gaz, la présidence tchèque envisagerait d’organiser des rencontres au sommet réunissant des représentants de l’Union et leurs homologues russes et ukrainiens“, a déclaré le ministre Martin Riman après avoir rencontré les deux parties.

L’Europe hausse le ton

Ouverte au dialogue, l’Union européenne a également tenu à taper du poing sur la table hier dans une déclaration commune. “Sans aucun avertissement préalable et en violation flagrante des garanties données à l’Union européenne par les plus hautes autorités russes et ukrainiennes, le volume des livraisons de gaz à destination de certains États membres de l’Union européenne a été considérablement réduit. Cela est absolument inacceptable” précise l’UE.

La présidence tchèque de l’Union européenne et la Commission européenne demandent “le rétablissement immédiat des livraisons de gaz vers l’Union européenne ainsi qu’une reprise sans délai des pourparlers entre les deux parties avec l’objectif d’un règlement définitif de ce conflit commercial bilatéral“. La présidence tchèque et la Commission européenne indique que l’Europe a l’intention de poursuivre le dialogue avec les deux parties afin qu’elles aboutissent à un accord immédiat.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter