Le grand froid fragilise l’approvisionnement d’électricité en France

neige_route.JPGTout le monde l’aura remarqué, il fait froid, et même très froid en ce début d’année. Et la consommation d’électricité s’en ressent au point de culminer actuellement à des niveaux historiquement hauts, ce qui fragilise l’approvisionnement dans les zones sensibles de l’Ouest et en Paca.

Du lundi 5 janvier 2009 au vendredi 9 janvier, RTE prévoit des niveaux de consommation d’électricité très élevés, en particulier à la pointe du soir, aux environs de 19h. Ces niveaux de consommation sont susceptibles de dépasser la valeur historique maximale de 88.960 MW, atteinte le 17 décembre 2007. La consommation globale hier soir à 19h avoisinait les 90.000 MW. Plus encore, elle pourrait culminer à près de 91.000 MW aujourd’hui et demain.

Cette forte demande d’électricité est due à la vague de froid déjà observée depuis quelques jours. Les températures enregistrées aujourd’hui sont inférieures de 5°C aux normales saisonnières. Météo France prévoit pour cette semaine des températures de 4 à 7°C en dessous des normales saisonnières selon les régions. Comme le rappelle RTE, à cette période de l’année, une baisse de 1°C de la température entraîne une augmentation de la consommation d’électricité d’environ 2 100 MW, soit l’équivalent du double de la consommation de la ville de Marseille.

Plus tendue à l’Ouest et en Paca

Même si RTE précise que, grâce à la disponibilité des centrales des différents producteurs français, et aux capacités d’échange avec nos voisins européens, ces pointes de consommation ne devraient pas conduire à des ruptures d’approvisionnement, “la situation est plus tendue dans la Région Ouest et en PACA“.

C’est pourquoi RTE invite tous les Français, en particulier ceux habitant ces deux régions, à “mieux maîtriser leur consommation d’électricité, notamment au moment de ces pointes de consommation, entre 17h et 20h“. Les moyens de production d’électricité appelés à la pointe en hiver étant plus émetteurs de CO2 qu’à d’autres moments de la journée, ce comportement concourra également à la lutte contre le changement climatique.

Des gestes simples

Concrètement, RTE explique les quelques gestes simples qui peuvent contribuer à cet effort : éteindre la lumière dans les pièces inoccupées, moduler la température dans les pièces inoccupées chauffées à l’électricité, fermer les volets la nuit, utiliser les appareils électroménagers après 20h, ou encore éteindre les appareils en veille.

L’électricité ne pouvant être stockée, sa production (l’offre) doit en permanence être égale à sa consommation (la demande). En France, RTE veille en temps réel à cet équilibre, vital pour le maintien de la  sûreté du système électrique. Le réseau français est relié à ceux des pays voisins, par 45 lignes d’interconnexion qui permettent des échanges d’électricité transfrontaliers permanents.

RTE prévoyait que la France soit très légèrement exportatrice à la pointe hier soir, et devienne légèrement importatrice (à hauteur de 1.000 MW) demain mardi, toujours à la pointe de 19h.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter