Georges Mercadal chargé de “déminer” le projet de ligne THT catalane

travaux_haute_tension.jpgGeorges Mercadal, qui avait présidé le débat public sur la ligne à Très Haute Tension (THT) en 2003, a été chargé de la concertation en vue de renforcer les échanges d’électricité entre la France et l’Espagne.

La Commission nationale du débat public a désigné Georges Mercadal pour organiser une concertation concrète autour de ce dossier. Après l’étape préalable du débat public qui a déjà eu lieu en 2003, cette phase devra permettre d’aboutir à un projet de tracé et à déterminer les impacts environnementaux de ces infrastructures.

En tant que “personnalité indépendante“. Georges Mercadal aura pour mission de mener une concertation “sur le projet de renforcement des échanges électriques entre la France et l’Espagne“. La concertation portera notamment sur les options du tracé de la future THT et son impact sur l’environnement. Selon la Commission, il s’agira de “faire une large place à l’expression de la population” préalablement à l’enquête publique et bien sûr aux travaux.

Ingénieur général des Ponts et Chaussées, Georges Mercadal a notamment été Directeur du CERAU – Centre d’études et de recherches sur l’aménagement urbain, Directeur à la SCIC (Société centrale immobilière de la Caisse des Dépôts), Directeur de la construction au Ministère de l’urbanisme et du logement, Directeur de la SAGEP (Société anonyme de gestion de eaux de Paris), et Vice-président de la Commission nationale du débat public.

Dossier très sensible

Pour rappel, ce projet de ligne à THT catalane de 400.000 volts est très sensible. Le projet THT subit en effet une large mobilisation d’opposants écologistes et de la population locale qui dénoncent un “projet mercantile du marché libéralisé de l’énergie“, qui défigurera les paysages et représentera des risques pour l’environnement et les populations locales.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter