Sarkozy veut “mettre le paquet” pour développer la filière bois

foret_bois.JPGA l’occasion d’un déplacement dans les Vosges, Nicolas Sarkozy a annoncé hier qu’il comptait mettre en place rapidement, un important dispositif d’aide à la filière bois, sous exploitée en France.

Le président Nicolas Sarkozy a annoncé jeudi, au cours d’une table ronde sur la ruralité, qu’il avait demandé à Jean Puech, ancien ministre de l’agriculture, de lui transmettre “avant mars” des propositions pour “aider massivement” la filière bois. Le chef de l’Etat a précisé qu’il souhaite définir “un plan de mobilisation du bois en France” avec des “mesures extrêmement fortes“.

Nicolas Sarkzoy a souligné que “la filière bois, qui génère 450.000 emplois, est sous utilisée“, regrettant que malgré l’importance de la forêt française, “qui représente 30% de notre territoire et dont la superficie a augmenté de 50% depuis 1950“, l’importation de bois représente le deuxième poste du déficit commercial pour un montant de six milliards d’euros.

30% des énergies renouvelables

Pourquoi on n’exploite pas 36 millions de mètres cubes de bois non exploités ?“, s’est interrogé Nicolas Sarkozy. Très volontariste, le président français a précisé qu’il voulait d’ici 2020 que 30% des énergies renouvelables soient issues du bois, insistant “On va mettre le paquet pour développer la filière“.

La filière bois regroupe l’ensemble de la chaine des professionnels qui cultivent, coupent, transportent, transforment et recyclent le bois, de la source en forêt à l’utilisateur final ou à la fin de vie de l’objet. Si on considère la France comme la première puissance européenne en matière de volume de bois sur pied (forêts de résineux et de feuillus), elle est pratiquement la dernière s’agissant de consommation de bois par habitant. Matériau renouvelable par excellence, le bois dispose pourtant de nombreux atouts environnementaux.

Plus de 450.000 emplois

En France, selon les chiffres, le secteur « forêt-bois » représenterait entre 450 et 550.000 emplois cumulés dans 100.000 entreprises pour la plupart en milieu rural. Le chiffre d’affaires de la filière de la sylviculture pèserait un chiffre d’affaires de plus de 23 milliards d’euros.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
Pécédent «
Suivant »