Réunion autour du projet de ligne à très haute tension

Ligne_haute_tension.jpgNathalie Kosciusko-Morizet, la secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, s’est rendue hier à Laval afin de rencontrer les acteurs (élus, représentants des professions agricoles, associations, …) des départements de la Mayenne et de l’Ille-et-Vilaine concernés par le projet de ligne à très haute tension « Cotentin-Maine ».

Cette réunion a permis à chacun d’exposer son point de vue et ses attentes, et de prendre connaissance des résultats de l’étude sur les différentes options techniques envisageables, réalisée par le cabinet indépendant CESI.

Cette rencontre fait suite à la réunion organisée à Saint-Lô le 27 septembre dernier avec les acteurs du département de la Manche. A l’initiative de la secrétaire d’Etat, une concertation avec l’ensemble des parties prenantes a ainsi été menée sur ce projet, conformément à la méthode du Grenelle de l’Environnement.

Confirmation des mesures 

A l’occasion de cette réunion, Nathalie Kosciusko-Morizet a confirmé l’ensemble des mesures annoncées le 27 septembre dernier, notamment la mise en ?uvre d’un programme très ambitieux de mise en souterrain de lignes électriques(270 km au total, soit le double de la longueur du tracé en site nouveau de la ligne Cotentin-Maine), une amélioration du régime d’indemnisation et une surveillance renforcée des champs électromagnétiques. La secrétaire d’Etat a, en particulier, confirmé que RTE devra, dans une bande de 100 mètres de chaque côté de la ligne, acquérir les habitations, en cas de demande en ce sens des riverains concernés.

Il y a quelques années, un tel projet aurait représenté un investissement de 200 M?, mais il aurait surplombé des villages, des maisons et des bâtiments d’élevage, il aurait traversé des zones remarquables, … Le budget pour ce projet est aujourd’hui de plus de 400 M?, l’investissement supplémentaire étant intégralement dédié à l’amélioration de l’insertion environnementale du projet. On mesure ainsi, de manière concrète, l’apport du Grenelle de l’Environnement“, a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter