Crémation plus écologique au Père Lachaise

crematorium_du_Pere_Lachaise.jpgAprès trois ans de travaux, le crématorium du cimetière du Père Lachaise à Paris est désormais doté d’un système de filtrage unique en Europe limitant la pollution atmosphérique liée à cette pratique.

L’idée que la crémation serait plus écologique est une idée reçue. En effet, les rejets  de poussières et de gaz toxiques liés à cette pratique ne sont pas négligeables. Un des responsables de cette pollution, le mercure contenu dans les amalgames dentaires.

“Le Monde” qui consacre un article au sujet dans son édition en date d’hier, révèle que le problème est tellement sérieux que exploitants et constructeurs européens de crématorium ont constitué un groupe de travail, l’Europa Crematoria Network, à l’origine d’un manifeste de recommandations “à l’attention des autorités régionales, nationales et européennes“.

Nouvelle réglementation en 2009

Une des conséquence de ce “livre blanc” de la crémation est l’instauration dès le début 2009 en France d’une nouvelle réglementation imposant la filtration des effluents liés à la crémation. Le cimetière du Père Lachaise a, quant à lui, pris une longueur d’avance en lançant un appel d’offres dès 2006 visant l’installation d’un tel dispositif dans ses installations.

Dissimulé dans les sous-sols, le dispositif permet non seulement d’éviter les nuisances sonores et thermiques, mais il récupère également la chaleur afin de chauffer les locaux.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter